balans soho society

Balans Soho Society, le célèbre restaurant Londonien LGBT friendly ferme ses portes

Il était au coeur de la scène gay Londonienne depuis plus de 30 ans … En raison de la pandémie du COVID-19, Balans Soho Society a définitivement fermé ses...

Il était au coeur de la scène gay Londonienne depuis plus de 30 ans … En raison de la pandémie du COVID-19, Balans Soho Society a définitivement fermé ses portes, mardi 26 mai. 

Fin d’une longue histoire. Les propriétaires de la chaîne restauratrice, Balans Soho Society, ont annoncé la fermeture de l’intégralité de leurs établissements, mardi 26 mai. Depuis le début du confinement au Royaume-Uni en mars dernier, et toujours actif, les commerces ont dû cesser leur activité. Dans ce contexte, les gérants du restaurant n’ont pas réussi à stabiliser leur situation économique. 

Le premier site de Balans Soho Society ouvre en 1987 à Soho (Londres), au coeur d’une zone de vie gay. Rapidement, l’établissement connaît un succès et enchaîne les ouvertures de sites dans la capitale Anglaise. Au moment de la pandémie, la chaîne restauratrice possédait sept sites à Londres, à Ealing, Victoria, Kensington, Westfield London, Westfield Stratford, et Old Compton Street. Il doit aujourd’hui céder l’intégralité des locaux. 

Le 27 mai, l’agence des propriétés commerciales, CDG Leisure, va valider la meilleure offre parmi celles proposées. “Pour le montant, je n’ai aucune idée |de la valeur réelle de Balans Soho Society]. En dehors du COVID-19, les sites seraient partis pour une importante somme d’argent”, a estimé le directeur de l’agence commerciale, Morris Greenberg. 

Ce n’est pas le premier

Le mois dernier, le bar-club populaire à Brighton, Legends, était le premier lieu LGBTQI+ à fermer définitivement son établissement. “La compagnie a dû prendre la dure décision de fermer ses portes sans attendre”, avait-on pu lire sur le site du bar-club de Brighton. Les anciens propriétaires avaient expliqué ne pas se soucier de l’acquéreur, du moment qu’il respectait l’empreinte LGBTQI+ du lieu. 

Source : Attitude

Avatar

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE