Qui étaient ces icônes décédées du Coronavirus ?

Adam Schlesinger, Gita Ramjee, Lorena Borjas … La communauté LGBTQI+ pleure ces icônes LGBTQI+ décédées depuis le début de la pandémie du coronavirus. Mais, qui étaient-elles réellement ? Hommage...

Adam Schlesinger, Gita Ramjee, Lorena Borjas … La communauté LGBTQI+ pleure ces icônes LGBTQI+ décédées depuis le début de la pandémie du coronavirus. Mais, qui étaient-elles réellement ? Hommage à ces personnalités qui ont fait bouger la communauté.

Henrietta Robinson

Première femme trans à rendre visible sa communauté, Henrietta Robinson est décédée du coronavirus en floride du sud à 79 ans, ce vendredi. Selon les premiers éléments, elle aurait contracté le virus lors de son hospitalisation pour une hernie. « Elle était un peu comme notre marraine la bonne fée », a exprimé Michael Gongora, membre de la commission à Miami Beach. Connue sous ses attributs Mère de Miami Beach ou encore Grande Dame de South Beach, elle était une des grandes icônes LGBTQI+ à militer dans le monde de la nuit et la scène drag. 

Adam Schlesinger

Chanteur du groupe Américain Foutains of Wayne and Ivy, l’icône avait été mis en coma artificiel dès son hospitalisation, le 31 mars. Un jour plus tard, à peine, il a succombé à la maladie. Le jeune interprète avait remporté trois emmys awards et un grammy et avait été nominé aux oscars durant sa carrière. En plus de sa carrière musicale, la personnalité LGBTQI+ avait investi la scène du cinéma et de la télévision.

Gita Ramjee

La scientifique sud-africaine a succombé du coronavirus à 64 ans, le 2 avril, après l’avoir contracté en Angleterre. La chercheuse avait eu des récompenses après avoir permis l’accès au traitement du VIH/SIDA et sa prévention pour les femmes, au même titre que pour la tuberculose. le professeur Churchyard, et même le président de l’assemblée nationale en Afrique du sud ont rendu hommage à Gita Ramjee et appelé à continuer le combat face au Coronavirus.

Lorena Borjas

La militante transgenre et mexicaine Lorena Borjas est décédée du Covid-19 à 59 ans, le 30 mars, à l’hôpital de Coney Island (Brooklyn). Mère de la communauté transgenre Latinx, elle venait en aide aux personnes trans victimes de violence et d’esclavage depuis plus de trente ans. La militante avait même créé une marche pour les trans. La députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez et le média Daily Beast ont rendu hommage à Lorena Borjas.

Mona Foot

Performeur drag à New-York, Nashom Wooden, aka Mona Foot, est décédé du coronavirus, la semaine dernière. L’artiste avait fait ses débuts sur la scène drag en 1989 et construisait son personnage grâce à Rupaul lui-même. Le créateur de mode connu pour avoir figuré dans Project Runway, Geoffrey Mac, lui a rendu hommage sur Instagram.

« Aujourd’hui, j’ai perdu mon meilleur ami, Nashom Wooden, du coronavirus. Je veux m’assurer que tout le monde reste en bonne santé et prenne soin les uns des autres parce que le virus est vraiment vrai. Je suis juste tellement désolé. »

Daniel Dumont

Figure emblématique dans la communauté LGBTQI+ et Fétichiste à Bruxelles, Daniel Dumont a succombé au coronavirus le lundi 23 mars. Le militant gay avait été hospitalisé le vendredi 20 mars et directement placé en coma artificiel. Plusieurs associations fétichistes belges et internationales, comme Folsom Europe, et des icônes LGBTQI+ lui ont rendu hommage dans la presse nationale.

Richard Weber Jr.

Adhérent à l’association LGBTQI+ New-Yorkaise Bar LGBT, l’avocat gay Richard Weber Jr. est décédé du Covid-19 à 57 ans. La personnalité mettait sa profession au service de l’association dont il était membre depuis des années.

« Nous chérissons la mémoire de Richard et portons son partenaire, Antonio, et sa famille dans nos cœurs, a écrit dans un post Facebook, jeudi 19 mars, la LGBT Bar Association of New York, pour honorer la mémoire du militant américain. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE