Luciérnagas, Optimale reprogramme le film

Après une sortie au cinéma, le 22 janvier dernier, Luciérnagas revient sur les écrans de cinéma, dès le 27 mai. Avec une séance virtuelle, la plateforme VOD, la 25e...

Après une sortie au cinéma, le 22 janvier dernier, Luciérnagas revient sur les écrans de cinéma, dès le 27 mai. Avec une séance virtuelle, la plateforme VOD, la 25e heure, va relayer sur les sites de plusieurs cinémas français. 

Une seconde vie. A partir du 27 mai, la plateforme de VOD géolocalisée, La 25e heure, va diffuser virtuellement le film Luciérnagas, distribué par Optimale. « Le film est toujours inédit en vidéo , sa carrière en salle a été interrompue par le confinement, c’est donc un moyen de poursuivre son exploitation. », a exprimé Cyril Rota-Legann, responsable de la boîte de distribution Optimale. Deux séances virtuelles sont actuellement programmées à travers la France, suivies d’un débat avec la réalisatrice du long-métrage. 

Partenaires du dispositif, des cinémas à Paris et dans la région vont diffuser le film, le 27 mai, dès 20h15. Dans la liste, les salles du Luminor et de l’Entrepôt (Paris), de Jean Vigo (Gennevilliers), de Méliès (Montreuil), de L’Écran Nomade (Bobigny), d’André Malraux (Bondy), du Cin’hoche (Bagnolet), du Théâtre du Garde Chasse (Les Lilas), du Ciné 104 (Pantin) et du Trianon (Romainville) se sont joints au dispositif. En dehors de la capitale, le cinéma Comoedia à Lyon proposera également une séance spéciale, le même jour et  à la même heure. Quelques jours plus tard, le 31 mai, le cinéma Luminor réitérera son initiative, L’Espace Culturel de Thann proposera lui-aussi la retransmission de Luciérnagas.

De quoi parle le film ?

Luciérnagas suit les péripéties d’un jeune homosexuel, à Veracruz (Mexique). Son objectif, retourner dans son pays natal, la Turquie. Sans argent, ni moyen de quitter la ville, le héros finit par s’accrocher à la vie locale. Rapidement, il va découvrir de nouveaux lieux, faire de nouvelles connaissances. Laissant très vite son partenaire, auquel il s’accroche d’abord, une nouvelle page se tourne pour le héros, faite de nouvelles opportunités. Que va-t-il donc se passer pour lui ? 

Dans les quartiers défavorisés de la capitale mexicaine, la réalisatrice glorifie la romance gay, divinement mêlée au climat homophobe. Au centre, le film place un jeune réfugié gay en quête d’acceptation et d’une communauté ouverte et bienveillante. Entre chaque séquence, la communication et de culture occupe une place de choix. Point culminant de tout cela, la trame ouvre peu à peu la voie vers la fin d’un long voyage … et une réponse à toutes ses questions, à sa solitude. Exquis ! 

Plus d’infos : 

Retrouvez la séance de dans votre salle de cinéma avec La 25e heure.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE