Qui est Karèn Shainyan, le youtubeur gay qui bouscule la Russie ?

En pleine pandémie du COVID-19, le youtubeur gay russe, Karèn Shainyan, vient en aide aux personnes LGBTQI+ persécutées dans son pays. Avec son talk show virtuel, il donne la...
Crédit photo : Instagram Karèn Shainyan

En pleine pandémie du COVID-19, le youtubeur gay russe, Karèn Shainyan, vient en aide aux personnes LGBTQI+ persécutées dans son pays. Avec son talk show virtuel, il donne la parole aux personnalités qui, comme lui, cherchent à changer le monde. 

Hors de l’ombre. Editeur et écrivain à Moscou, Karèn Shainyan lance son talk-show sur Youtube, Straight talk with gay people, en février dernier. Le but est clairement : encourager les personnes LGBTQI+ du pays à sortir de l’ombre et lutter contre l’homophobie. “L’ignorance et l’indifférence sont les principales raisons derrière la pire homophobie”, a-t-il confié au Daily Beast, le 22 mai dernier. 

En conséquence, l’icône gay donne la parole à de nombreuses personnalités LGBTQI+ et friendly du monde entier. Parmi elles, Cynthia Nixon, Billy Porter, Garrard Conley, Bruce Cohen ou encore Gideon Lichfield ont raconté leur histoire. “Pour les célébrités Russes, le coming-out signifie un message politique, une exigence pour obtenir certains droits”, exprime Karèn Shainyan, pointant la situation en Tchétchénie notamment, “Mais, un coming-out public impliquerait une énorme et immédiate perte dans l’accès au succès, à l’argent et à une large audience ”. 

Sensibiliser sur la situation en Russie

Depuis le lancement de sa chaîne YouTube, plus de trois millions ont visionné les différentes vidéos de Karèn Shainyan. “Le but du projet est d’attirer l’attention d’une large audience et d’exposer tous les mythes existants autour des personnes LGBTQI+”, a-t-il précisé. “Dès lors que les personnes entendent le mot “gay” dans un média russe, ça provient toujours de deux pôles – à la fois des homophobes et de la propagande de l’état qui demandent le retour de la loi criminelle soviétique ou des militants LGBTQI+, qui utilisent le mot dans leurs revendications, enfreignent les droits et affrontent la police. “

Encore aujourd’hui, les chiffres sur les personnes LGBTQI+ restent absents, la communauté étant invisibilisée et non représentée dans l’espace public. “Si nous appliquions les statistiques usuelles, il y aurait plus de 10 millions de lesbiennes, gay, trans, queer ou bisexuels dans notre pays”, a-t-il conclu. 

Karèn Shainyan ne s’est jamais caché

Contrairement à beaucoup de personnalités Russes, Karèn Shainyan n’a jamais gardé secret son homosexualité. A Moscou, ses amis et collègues, et même les intellectuels reconnaissent son talent. A contrario, l’artiste a toujours connu l’humiliation et la peur dans sa ville natale, Irshruck (Sibérie), où il retourne parfois. 

Pour ses, l’artiste se rend régulièrement à Moscou avec de un de ses fils. De ce fait, il craint parfois que les agences d’adoption ne le lui enlèvent. ”Ils causent la plus grande peur pour les personnes LGBTQI+. Aucun de ceux qui ont des enfants n’osent se mobiliser politiquement, car il sont les plus vulnérables”.

Plus d’infos :

Retrouvez les actions de Karèn Shaynian sur Instagram et YouTube.

Source : Pink News et The Daily Beast

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE