Deux activistes

Le Royaume-Uni reconnaît les (anciens) soldats LGBT

...

Le Royaume-Uni va reconnaître les anciens soldats renvoyés à cause de leur homosexualité, dès le 16 février. Cette avancée met un terme à de longues années d’injustice. 

Deux activistes
Crédit photo : Twitter

C’est officiel ! Dans un communiqué, le Ministre des armées du Royaume-Uni, Johnny Mercer, a annoncé sa volonté de reconnaître les anciens soldats LGBT, mardi 16 février. “Je me réjouis aujourd’hui d’être en position pour prendre la parole contre cette mauvaise [politique]. J’encourage toute personne qui a été affectée [ou leur famille] à venir récupérer leur médaille.”, a-t-il confié. En ce sens, l’homme politique franchit un cap supplémentaire dans les contributions des forces armées à destination des personnes LGBT. “L’armée est [et doit] un lieu de travail bienveillant pour tous ceux qui souhaitent s’engager.”, a-t-il justifié, précisant ainsi que l’injustice n’a pas sa place. 

Une longue bataille

Cette prise de position intervient après une longue période d’injustice à l’encontre des soldats volontaires LGBT. Pendant des décennies, le régime britannique a en effet refusé de reconnaître les 500 000 personnes LGBTQI+ “qui ont donné leur vie pour défendre la démocratie”. Pire encore, il a longtemps interdit aux vétérans communautaires de marcher pendant le jour du souvenir, de même concernant les drapeaux arc-en-ciel. “En novembre 1971, les personnes gays étaient arrêtées quand elles portaient des croix du triangle rose sur le terrain du souvenir, en dehors de l’abbaye de Westminster.”, a ajouté David Bonney. 

A lire aussi : Deux activistes anglais rendent hommage aux héros LGBT de guerre

En conséquence, les membres de la fondation Peter Tatchell se sont battus pour obtenir ces droits à la veille de l’armistice, en novembre dernier. Leur objectif, clairement identifié, a ainsi consisté à faire reconnaître tous les soldats qui ont subi cette injustice avant qu’une loi politique ne l’abolit. Aujourd’hui donc, l’engagement du Ministre des Armées arrive à point nommé avec leurs revendications. D’autant que le monde célèbre actuellement le mois de l’histoire LGBT. 

Aller plus loin

Les activistes de Fighting with Pride, Craig Jones et Caroline Page ont salué l’initiative du gouvernement britannique. Pour autant, ils appellent l’exécutif à prendre davantage de mesures, en particulier pour couvrir les volets de la retraite, de la santé et du travail. ”Beaucoup d’entre eux vivent encore dans la pauvreté et ne bénéficient pas du système de protection de l’armée.”, ont-ils précisé.

Avatar

FERMER
CLOSE