Strasbourg : La Station, 5 ans déjà

Fabrice vous raconte tout (ou presque) sur La Station LGBTI Alsace

Fabrice vous raconte tout (ou presque) sur La Station LGBTI Alsace

 
 

À deux pas de la Cathédrale, la Station, Centre LGBTI de Strasbourg, accueille les gays, lesbiennes, bi, trans et intersexes d’Alsace et au-delà. Inaugurée en 2011, elle héberge aussi une quarantaine d’associations. On vous raconte (presque) tout depuis le début !

 

En 2006, l’agression à Strasbourg d’un couple de femmes avait fortement choqué. Toutes les associations se sont mises autour de la table. 5 ans plus tard, naissait La Station, avec le soutien de la nouvelle municipalité. La communauté LGBTI alsacienne avait enfin un endroit à elle, pour se rencontrer, échanger, trouver des réponses à mille questions. Un endroit ouvert, central (à 100 mètres de la Cathédrale), animé par des volontaires qui ne comptent ni leur énergie, ni leurs heures. Les dizaines d’associations strasbourgeoises disposaient enfin d’un lieu où recevoir du public ou organiser leurs évènements. Un lieu toujours là aujourd’hui, avec la même ambition, fort de 5 ans de luttes, d’actions diverses, de rencontres et d’expériences. L’accueil est chaleureux et humain, et permet d’être parfois orienté vers des permanences plus spécialisées (d’écoutants ou de juristes), afin de répondre à des personnes demandant des conseils depuis partout en Alsace…

 

 

CONVIVIALITÉ, DÉTENTE, MAIS AUSSI PRÉVENTION CONTRE LES AGRESSIONS

Un lieu où l’on sait aussi faire la fête, comme pour la soirée Cœur paillettes licorne (qui dit licorne dit culture Queer, évidemment !) ou, comme lors de la soirée anniversaire, avec le concert de la chorale Pelicanto. Dans une atmosphère conviviale et bienveillante, La Station accueille les gays, lesbiennes, bi, transgenres, queers et intersexes, sans exclure personne. Et ce n’est pas qu’une promesse en l’air : le jour de ma visite, j’y ai croisé, pêle-mêle, deux jeunes (un peu timides) venus pour le pôle jeunesse et des filles plus âgées venues boire un coup au café associatif. Des ouvrages et documents relatifs à l’histoire et la culture homosexuelles sont aussi mis à disposition, ainsi que toute information sur les activités communautaires et associatives. Tout cela autour d’un espace pour les expositions, permettant de mettre l’accent sur la culture…

 
 

La suite à retrouver dans Garçon Magazine n°7, chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous, et recevez une montre !

Sarah Boudena

Chez Garçon Magazine, on trouve aussi des filles ! Sa passion secrète : Le binge watching. Bien installée sur son canapé, emmitouflée dans son plaid, avec son chat et son amoureux.

Vous aimerez aussi :

  • Existrans : les T et I sont dans la rue

    Le slogan de cette édition 2017 de la marche Existrans est fort à propos. Voilà 21 ans que le collectif abonde les rues parisiennes à l’occasion d’une journée par...
  • TRUMP ET LES LGBT : COMMENT IL LES A PIÉGÉ

    L’actualité est chargée, de l’autre côté de l’Atlantique pour les LGBT américains ces dernières semaines. Après la sortie du Président des États-Unis largement relayée sur les réseaux sociaux au...
  • Et un jour une « femme »…

    Comme quoi, même chez nos amies les bêtes, Les Feux de l’Amour gays existent « L’amour triomphe toujours » dit l’adage. Même malgré des rebondissements rocambolesques, ce sentiment reste d’une puissance...
  • OLIVIER MINNE : ENFIN LE COMING OUT !

    S’identifiant publiquement comme bisexuel depuis un peu plus de trois ans, Olivier Minne semble avoir tourné la page de cette révélation sur laquelle il revenait pourtant en Mars dernier...