Garçon Magazine : On fait le récap de l’actu’

...

Emojis, Ghana, Les Grosses Têtes, Paris… Découvrez les actus qui ont fait l’actu sur Garçon Magazine, cette semaine.

Garçon Magazine article n°1 : Des couples homosexuels interraciaux, une femme barbue, les nouveaux émojis encore plus inclusifs

Selon Emojipedia, la mise à jour comprend une femme barbue, 200 choix de tons de peau différents pour les couples interraciaux et homosexuels avec des options supplémentaires pour les hommes, les femmes et les sexes neutres. Bonne nouvelle pour les gens qui adorent utiliser les emojis pour exprimer leurs sentiments. Selon Medium, la mise à jour sera disponible fin février / début mars 2021. Le plus grand nombre de nouveaux emojis concerne la représentation des couples. Les mises à jour précédentes avaient permis diverses options de teint et des genres pour les emojis des personnes qui se tiennent les mains. La nouvelle mise à jour étend ces mêmes options aux couples. Sur les 217 nouveaux emojis, 200 concernent cette option.

Ghana : un journaliste fait son coming-out gay en direct

Au Ghana, un journaliste, Ignatius Annor, a dévoilé son homosexualité en direct lors du JT de Jay News, mardi 23 février. Au cours de sa prise de parole, le professionnel a révélé se confier sur son orientation sexuelle pour la toute première fois. “Evidemment, je l’ai renié car j’ai eu peur de perdre mon travail. J’ai travaillé pour une incroyable station TV à Accra et, ai, en conséquence, eu peur de ce qui se passerait dans ma vie personnelle.”, a-t-il confié à la présentatrice Ayisha Ibrahim. De ce coming-out symbolique, le journaliste juge qu’il est important de créer un espace safe pour que tout le monde puisse s’aimer librement. 

Garçon Magazine article n°3 : Les Grosses Têtes : un animateur s’invite dans la polémique

Lors d’une interview pour Non-Stop People, Florian Gazan a pris la défense de ses confrères des Grosses Têtes, mardi 23 février. « On ne peut pas nous accuser de ça [de LGBTphobie, NDLR] dans le sens où toutes les composantes qui nous accusent sont représentées, même sur-représentées. On ne peut pas dire qu’il n’y ait pas beaucoup, notamment, d’homosexuels dans l’équipe. C’est là où c’est absolument ridicule.”, a clamé l’animateur de RTL lors de son passage à Non-Stop People. De fait, il déplore que l’AJL pointe du doigt une émission qui se veut bienveillante envers la communauté, car directement concernée. « On se moque, on se taquine entre nous, c’est le jeu. Mais, on s’aime beaucoup tous, on est vraiment une grande famille.”, a assuré le chroniqueur.

ETATS-UNIS : LA MILITANTE PIONNIÈRE IVY BOTTINI EST DÉCÉDÉE

La militante LGBTQI+ pionnière, Ivy Bottoni, est décédée à 94 ans, aux Etats-Unis, jeudi 25 février. Pendant le mois précédant son triste départ, elle a vécu chez une de ses filles, Lisa, qui lui a apporté les soins nécessaires. “Elle est morte chez elle entourée de ses filles et de son pasteur, lisant les dernières informations sur les droits communautaires, à côté d’elle.”, a déclaré la nouvelle membre du conseil d’Hollywood Ouest, Sepi Shyne, sur Twitter. Pour le moment, aucune annonce sur les perspectives de funérailles n’a été annoncée. Toutefois, les bibliothèques USC, qui ont à de multiples reprises salué son travail, devraient lui rendre un ultime hommage dans les jours à venir. 

Garçon Magazine article n°5 : Propos homophobes : des associations saisissent l’IGPN

Jeudi 25 février, les associations FLAG !, Mousse et Stop Homophobie ont saisi l’IGPN pour des propos à caractère homophobe. « Ce contrôle de police a lieu dans un contexte intersectionnel, où plusieurs facteurs de discrimination s’entremêlent. Le policier s’est autorisé à employer des insultes homophobes pour rabaisser le jeune qui est interpellé. Ici aussi, racisme et homophobie sont inextricablement liés », a déclaré Me Étienne Deshoulières, avocat des associations, à Têtu. En conséquence, des mesures vont certainement être prises à l’encontre des personnes visées. A raison, le préfet de Paris lui-même, Didier Lallement, a également alerté la police des polices. Affaire à suivre, donc.

ETATS-UNIS : L’EQUALITY ACT FAIT POLÉMIQUE

Depuis son introduction au parlement des Etats-Unis, l’Equality fait grand bruit dans la classe politique. A commencer par les républicains, la section LGBTQI+ du parti américain, The Log Cabin, a clamé sa claire opposition au projet de loi. Dans un long témoignage, la structure a pointé l’inutilité d’un tel dispositif, là où, selon eux, la modification qu’a apportée la Cour Suprême sur la notion du genre et de l’orientation sexuelle, en 2020, est suffisante. “La législation est un retour en arrière radical par rapport aux valeurs américaines contemporaines.”, peut-on notamment y lire. Pour ces raisons, “des enseignants, des parents, des docteurs, des féministes, des institutions religieuses et des LGBTQI+ tirent la sonnette d’alarme face à cette loi dangereuse et très controversée”, mentionne également le communiqué.

Garçon Magazine article n°7 : GHANA : LES LGBTQI+ SONT-ILS EN GRAND DANGER ?

Au Ghana, le président d’un centre LGBTQI+ n’a pas caché ses craintes pour sa vie, jeudi 25 février. Un jour plus tôt, les forces de l’ordre d’Accra, ville où se situe l’association, ont saccagé leur local. “Nous nous attendions à ce que des organisations homophobes se servent de cette opportunité pour faire pression contre la communauté. Mais, la haine anti-gay a été sans précédent.”, a confié le responsable associatif à Reuters. “Je viens juste de contacter mes avocats, il y a une situation instable à cet instant. J’ai besoin de me mettre en retrait.”, a-t-il ajouté, cette fois pour CNN

Avatar

FERMER
FERMER