Bear Pride 2020

BEAR PRIDE 2020, DES NOUVEAUTÉS MAIS TOUJOURS AUSSI DÉJANTÉ

Depuis plusieurs années maintenant, le deuxième weekend d’octobre est réservé au Bears en Belgique. Ce weekend dédié à cette communauté n’a cessé de se développer au fil du temps...
Bear Pride 2020

Depuis plusieurs années maintenant, le deuxième weekend d’octobre est réservé au Bears en Belgique. Ce weekend dédié à cette communauté n’a cessé de se développer au fil du temps : entre soirées, élections de Mr. Bears et autres évènements, il porte désormais le nom de Belgium Bear Pride. Cette année, Bruxelles accueillera la Bear Pride 2020, avec au menu beaucoup de nouveautés.

Cela fait maintenant 10 ans que la communauté des Bears célèbre chaque automne durant un weekend entier ce qu’ils ont nommé la Bear Pride. Les Bears sont ces hommes homosexuels affichant une pilosité faciale et corporelle plus ou moins fournie. Ils affichent également une « masculinité » plus ou moins exacerbée. Cette année, les circonstances sont un peu particulières à cause du virus, comme nous l’explique Dimitri De Vreeze, patron de la Bear Pride depuis sa création. « On a toujours su qu’on voulait que la Bear Pride ait lieu coute que coute. En cas de reconfinement, on diffusera quelque chose en ligne. Ça c’est le grand changement cette année, le digital. Certains événements de [Bear Pride 2020] seront diffusés en ligne, sur notre site. » 

Quel est le programme ?

La Bear Pride 2020 ne ressemblera donc à aucune de ces prédécesseures, car cette année, on attend beaucoup de nouveautés. « La Bear Bride est le seul évènement autorisé malgré son nombre de participants car l’évènement se tiendra aux Halles Saint Géry, à Bruxelles. Il y aura une exposition sur les lieux, une réception se tiendra sur place le vendredi 2 octobre. Tout sera filmé et posté en ligne sur notre site, ça c’est la plus grande nouveauté. » L’élection de Mr. Bear est l’une des activités phare de ce weekend. Or, cette année, l’élection n’aura pas lieu et pour cause. Comme il n’a pas pu réaliser pleinement son « mandat » -à cause du virus- et Mr. Bear conservera son titre encore une année. Dimitri De Vreeze explique également qu’une élection aurait rassemblé trop de monde et que cela aurait été trop dangereux.

A lire aussi : ELISEZ VOTRE PERSONNALITÉ LGBTQI+ DE L’ANNÉE 2020

Une autre nouveauté a vu le jour cette année : le projet Body Positive. Son but ? Combattre les stéréotypes présents dans la communauté des Bears en adressant des messages inclusifs et positifs aux personnes concernées. Au-delà des menaces homophobes, ce projet témoigne également d’un désir d’être plus accueillant envers les nouveaux membres de la communauté, car comme l’explique Dimitri De Vreeze, la Bear Pride, c’est aussi ça. 

Retrouvez la suite de l’article dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE