Vihaipi

Vihaipi est “The place to be and to move”

...
Vihaipi

L’appli Vihaipi voit le jour en 2018. Forte de son slogan, The Place to be”, le réseau de rencontre s’impose comme l’endroit où il faut être et où l’on peut être soi-même au fil des années. Aujourd’hui, il a le mérite d’être un intermédiaire à la rencontre physique et durable, là où les applis traditionnelles ne le font pas. Louis D, un de ses fondateurs, nous en dit plus.

En quelques mots, quel est le but de Vihaipi ?

L’appli permet de rencontrer, de flirter, de voyager, de créer des groupes d’échange et de blogger. Il est possible de chatter, de se rencontrer immédiatement en France et à l’étranger, et de partager ses idées en temps réel avec les autres utilisateurs. Les rencontres proposées ne sont pas seulement intimes, mais aussi amicales, altruistes, culturelles, communautaires, etc…

Ainsi, l’utilisateur peut choisir, dans son profil, d’être un homme ou une femme, la Belle ou la Bête, … Chacun peut se définir comme il veut. L’utilisateur peut aussi définir son profil de voyageur, allant de l’auto-stoppeur au VIP, ou celui qu’il veut être. Car le maître de l’appli, c’est lui.

La création de Vihaipi part-elle d’une expérience personnelle ?

Effectivement. Un soir, à la suite d’une rupture, j’étais de sortie avec un de mes amis dans un bar gay pour nous changer les idées, et j’ai été séduit par un homme qui se trouvait de l’autre côté de la salle.  

Mon premier réflexe a été d’aller voir s’il avait un profil sur une appli de rencontre. Il n’y était pas. J’y suis quand même allé, et aujourd’hui, cet homme partage ma vie. C’est la preuve que la plus belle des rencontres, on ne le fait pas virtuellement et avec des critères prédéfinis, mais en vrai.

Articulez-vous l’approche à la rencontre selon ce constat ?

Oui. Beaucoup de personnes ont peur d’aller vers l’autre par peur du rejet ou de la déception. L’utilisation d’une appli de rencontre représente ainsi une certaine sécurité. De plus, si vous vivez dans un pré, loin du centre-ville, les bars, saunas et boîtes de nuit se font rares. Or le besoin de rencontrer, d’échanger et d’être aimé reste présent pour une personne. 

A lire aussi : Grand Amour : ces signes prouvent qu’il est là

Pour cela, j’ai voulu créer une appli pour faciliter les rencontres seules ou à deux en proposant une liste qualitative des lieux de sorties et/ou de drague, plutôt que des membres. Ces lieux peuvent être magiques et/ou classiques, culturels, insolites et/ou romantiques, et inattendus : châteaux, villages, parcs, étangs, plage naturiste, librairies, associations, etc. C’est une ambition de vouloir lui permettre de s’évader de son quotidien. 

Le public de l’appli est-il principalement LGBTQI+ ?

Oui. Vihaipi leur est d’ailleurs destinée en priorité. Ce sont essentiellement des hommes célibataires, gays, entre 18 et 40 ans, qui veulent faire des rencontres sérieuses, sentimentales et émotionnelles. Mais, nous avons aussi quelques couples.

Est-ce un succès aujourd’hui ? 

Nous sommes au début du développement de notre application et nous avons de plus en plus de téléchargements, surtout ces derniers mois. Le retour de nos utilisateurs est plutôt positif, et nous sommes, bien entendu, à leur écoute pour les satisfaire davantage. En conséquence, nous continuerons à la développer, afin d’attirer un maximum d’utilisateurs.

Vous avez opéré un véritable élan promotionnel pendant les deux confinements. Cela a-t-il porté ses fruits ?

Les deux confinements nous ont permis de capter l’attention de nos utilisateurs via les réseaux sociaux et d’en acquérir davantage. Cette présence en ligne a compensé la fermeture des nombreux établissements pour cause de COVID-19, comme nous avons proposé des lieux différents. Et, nous continuerons à nous adapter.

Avez-vous d’autres projets pour la suite ?

Nous souhaitons apporter d’autres fonctionnalités à l’application, qui sont actuellement en cours de développement. Poster des photos dans les groupes auxquels chacun peut adhérer, qu’il soit privé ou non, par exemple. Nous attendons la fin de la crise du COVID-19 pour les lancer, ce qui viendra enrichir l’expérience Vihaipi pour nos utilisateurs. 

Le message de Louis Décube aux lecteurs de Garçon Magazine : 

“Les critères ne définissent pas une personne. Plus on en a, et moins on a de chance de trouver l’âme sœur. Alors, il est important de revenir à l’essentiel et de laisser une chance au charme d’agir.”

Vihaipi

Plus d’infos : 

Pour rejoindre la communauté Vihaipi, rendez-vous sur leur site web et/ou téléchargez l’appli sur Google Play.

Avatar

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
FERMER