Le Cercle de Socrate, le rendez-vous des célibataires exigeants

...

Rejoignez le club ! « Rencontrez les célibataires gays les plus raffinés de Paris. » Ainsi se décrit Le Cercle de Socrate, un club privé destiné à tous les célibataires cherchant une relation de longue durée. Fraîchement arrivé sur la scène parisienne, fin 2020, le club propose une alternative aux applications et aux sites de rencontres classiques, en proposant des services de rencontre de qualité, éthique et anonyme.

Basé à Paris, Le Cercle de Socrate s’oriente vers un concept de rencontres à la carte, et propose à ses membres des rencontres en adéquation avec leur profil et leur recherche. Ce club privé s’inscrit dans une démarche éthique et sincère où l’honnêteté prend une place primordiale.

L’idée du Cercle est née d’expériences décevantes au sein d’agences de rencontre gay. Calquées sur le modèle des rencontres hétérosexuelles, ces structures ont généralement une approche inadaptée à la population gay. Pour cette raison, le club apprécie la singularité et choisit ses membres avec soin afin de préserver son exclusivité. L’élégance, le goût pour la culture, les arts, les questions politiques et de société sont parmi les qualités les plus appréciées chez les membres.

Ainsi, Le Cercle de Socrate et pour tous ceux qui sont épuisés de swiper dans les applications ou de scroller sur Internet.

A lire aussi : LE TANGO À PARIS NE DEVRAIT PAS FERMER !

Comment ça marche ?

Dans un monde de stéréotypes sur le corps masculin qui est le nôtre, le Cercle vise à remettre de la substance et de l’humanité dans les rencontres. Ceci se fait par le choix rigoureux des membres ce qui garantit des rencontres à la hauteur des exigences de chacun. Le système fonctionne sous la forme d’un logiciel de compatibilité élaboré par des psychiatres et des psychologues spécialistes du couple gay. Une fois qu’ils ont adhéré, les nouveaux membres sont contactés par le club lorsqu’il détecte un membre prometteur correspondant à leurs critères de recherche.

Pour devenir adhérent, on doit envoyer une demande d’adhésion (en ligne ou par courrier). Ensuite, le club effectuera une recherche préalable de correspondance avec les membres existants. Si cette recherche donne des résultats fructueux, le candidat peut passer à l’étape finale : entretien individuel sur le profil, les critères de recherche et les projets du candidat. Une fois le membre inscrit, Le Cercle s’engage à échanger régulièrement avec lui afin d’affiner ses critères ou de faire le point sur leurs dernières rencontres. Ce suivi se fait sous forme d’entretiens réguliers avec le club dans l’un de ses lieux tenus secrets de la capitale.

Le fondateur du club, Yori Bailleres, répond à nos questions :

Qu’est-ce qui vous a motivé de fonder le Cercle de Socrate ?

Il y a beaucoup de raisons qui m’ont fait accoucher d’un tel projet. Je dirais en premier lieu le sentiment de saturation vis-à-vis des applications et le manque de sérieux des agences matrimoniales gay. Les applications de rencontre arrivent à un point de rupture, tellement elles sont chronophages. De plus en plus d’utilisateurs s’y retrouvent pour discuter, chasser l’ennuie, nourrir l’égo mais de moins en moins pour se rencontrer. Le cérébral que je suis (bien qu’esthète) ne peut se contenter de trouver l’âme sœur à coup de swipe compulsif.

Concernant les agences matrimoniales, que ce soit en France ou à l’étranger, je me suis rendu compte que personne n’allait véritablement au bout de la démarche, à savoir mettre en relation des individus véritablement compatible, notamment sur des facteurs clés tel que la sexualité ou les projets de vie, pour n’en citer que deux. Le manque d’outils informatiques sophistiqués ainsi que le nombre de gens désespérés m’ont également frappés. Enfin, ces agences proposent des abonnements annuels commençant à 2000 euros/an ce qui à mon sens est une aberration pour multiples raisons.

D’où vient le nom Le Cercle de Socrate ? Pourquoi vous avez choisi ce nom ?

Pour l’anecdote, il se trouve que le jour où je cherchais un nom pour le club, j’étais en train de fixer La Mort de Socrate de Jacques-Louis David. Ce tableau est d’ailleurs en page d’accueil du site avec un léger « twist » comme on dirait en anglais. Ma foi, Socrate incarne non seulement un idéal masculin pour le sapiosexuel de mon espèce, mais aussi ce fantasme sur l’antiquité où se sont entremêlés pensées philosophiques, esthétique des corps, sexualité débridée et intergénérationnelle. Autrement, « le cercle de la forme » était déjà pris et j’avoue avoir longtemps hésité avec « le bg club ».Puis je me suis rappelé du dialogue socratique et le philosophe s’est imposé comme une évidence (rires).

Les services de la plateforme son payants. Qu’a Le Cercle de Socrate de différent à proposer par rapport aux applications de rencontre qui sont gratuites ?

Calculez les heures de swipe et de conversations qui ne mènent nulle part et vous aurez un avis objectif sur la question. Le temps, la qualité, la sécurité ont forcément un coût. Le Cercle est un club sélectif, qui se veut le garant d’une certaine qualité et qui s’engage à ne vous présenter que des célibataires en parfaite adéquation avec votre recherche. C’est un peu comme avoir un « headhunter » de la rencontre… service 5 étoiles compris. Try us and you’ll see !

À titre personnel, pourquoi pensez-vous que l’on est tellement fixé sur l’apparence et les stéréotypes de masculinité ?

Nous le sommes tous. Moi compris, je suis constamment avide de beauté… extérieure comme intérieur. Les gays ont une sexualité débordante, c’est donc tout à fait compréhensible.  Si personnellement je repense aux ex pour lesquels mon cœur s’est embrasé, je pense que je n’aurais swipé à droite pour aucun d’entre eux, et pourtant. Bref, si vous êtes prêt à vous engager dans une vraie relation, faites une demande d’inscription au Cercle, nous vous inviterons à découvrir les célibataires qui auront la beauté de vos exigences.

Pour toutes les informations complémentaires, rendez-vous sur le site du Cercle de Socrate.