Accusateur de Maxime Cochard

L’accusateur de Maxime Cochard s’est suicidé

...

L’accusateur de Maxime Cochard, Guillaume T, a été retrouvé pendu dans sa chambre étudiante, à Nanterre, mardi 9 février. Le triste drame intervient trois semaines après qu’il se soit confié sur l’agression sexuelle dont il a été victime.

Accusateur de Maxime Cochard
Crédit photo : Twitter

Grande tristesse ! Mardi 9 février, dans l’après-midi, le personnel d’une résidence universitaire à Nanterre a retrouvé le corps sans vie de l’accusateur de Maxime Cochard, Guillaume T. En cause, les premières constatations ont fait état du suicide par pendaison du jeune étudiant en licence. “Tout le monde est sous le choc ici.”, a-t-on notamment pu entendre dans l’entourage du président de l’université. “Mais on ignore encore ce qui a poussé cet étudiant à mettre fin à ses jours.”, ont ajouté certains des membres de l’administration. A ce stade, l’enquête n’a pas encore mis en lumière les raisons de ce geste, aucune lettre n’a été trouvée. 

A la genèse du drame

Trois semaines plus tôt, Guillaume T a dévoilé l’agression sexuelle dont il a fait les frais entre 2018 et 2020. Dans son témoignage, le jeune homme a accusé l’élu parisien Maxime Cochard et son mari. “Il y a encore quelques mois, Maxime Cochard se permettait de me mettre une main aux fesses par surprise alors que je le croisais en manif. Encore une fois, j’ai pris du temps pour me rendre compte que c’était une agression sexuelle.”, avait-il confié sur Twitter

A lire aussi :  UN ÉLU PARISIEN GAY AU COEUR D’UN SCANDALE DE VIOL

Sur cette base, l’étudiant a fait part de sa vulnérabilité sociale et psychologique dont aurait abusé le couple politique. “Je considère qu’ils ont profité de ma jeunesse, de ma naïveté, du fait qu’en raison de problèmes familiaux je n’avais pas vraiment d’endroit où dormir, de leurs responsabilités au sein du PCF pour avoir des relations sexuelles non consenties avec moi.”, exprime-t-il sur le réseau social. Pour l’heure, Guillaume T avait simplement décidé de livrer son histoire et hésitait à engager des poursuites contre leurs agresseurs. 

Des personnes au courant de son mal-être

Avant le scandale mettant en cause Maxime Cochard, Guillaume T avait déjà livré son histoire à certains membres du corps universitaire. Le jeune étudiant avait notamment expliqué les raisons de sa présence chez Maxime Cochard, à savoir la relation très conflictuelle avec sa sœur, avec qui il vivait “J’étais très seul. Je découvrais mon homosexualité. J’étais en quête de moi-même. Je n’avais pas d’argent. Je dormais chez eux. Il y avait une forme d’emprise. Ils avaient un ascendant moral sur moi. C’étaient des gens importants pour moi. J’étais dans une position de vulnérabilité.”, exprimait-il alors.  

FERMER
FERMER