Queerscreen

Queerscreen : cinq films à découvrir pour la Saint-Valentin

...
Queerscreen

E-Cupid, De zéro à I love you, Drink Me, Sodom… Découvrez cinq films romantiques et torrides sur la plateforme VOD, Queerscreen, pour la Saint-Valentin.

Queerscreen film n°1 : E-Cupid

Alors qu’il est proche de la trentaine, Marshall décide de repartir de zéro. Le jeune cadre émérite décide d’abandonner sa carrière professionnelle et de rompre avec son compagnon, avec qui il est en couple depuis sept ans.  Prêt à se lancer dans une nouvelle aventure, il découvre E-Cupid, l’appli où tu peux trouver l’amour en un clic. Le jeune homme enchaîne les rencontres avec des hommes. Mais, arrivera-t-il l’homme qui l’accompagnera dans sa vie ? Signé J-C Calciano, E-Cupid nous transporte dans la magie de la rencontre sur les applis gays, faites d’inattendus et de nouveautés. Le résultat : La recherche de l’amour y est alors 2.0. Magnifique !

De zéro à i love you

Peter, serial lover en quête d’amour, a la fâcheuse manie de tomber sur des hommes en couple. Et pour ne rien arranger, son père souhaite qu’il ait enfin une stabilité sentimentale. Sauf que son nouveau crush, un homme d’affaires charmant et bon parti, est en couple avec une femme et a deux enfants. Saura-t-il le faire passer vers l’autre bord ? De zéro à i love you explore les challenges que l’amour institue. A son point culminant, il est souvent question de mauvais tours, de tromperies et de rabattage des cartes en sa faveur. Percutant !

Queerscreen film n°3 : Drink me

Deux hommes, Andy et James, vivent le parfait amour. Ils ont une maison, sont mariés et ont une vie sexuelle bien riche. Pourtant l’arrivée d’un homme beau, sexy mais mystérieux va venir chambouler la routine et lever le voile sur une vérité … bien sombre. Que vont-ils alors faire pour se libérer de cette effroyable situation et survivre ? Dans un rythme effréné, Drink Me explore la passion, les tentations et les peurs communes aux mortels face à l’inimaginable. Dans une route sanglante bien tracée, ils vont être les parfaites victimes d’un homme malveillant. Une chasse à l’humain dont ils n’en ressortiront pas indemne. Percutant !

A lire aussi : Queerscreen lance son premier festival

Sodom

Le long-métrage suit les péripéties d’une hasardeuse mésaventure d’un jeune footballeur amateur, Will. Alors qu’il se retrouve nu et menotté à un réverbère, au terme d’un enterrement de vie de Garçon, l’athlète fait la rencontre d’un gentleman mystérieux, Michael. Suivant cette aide inattendue, une invitation tout aussi improbable prend place lorsque l’homme de passage le convie chez lui. De cette proposition, une nuit totalement torride va s’instaurer … qui promet d’être longue. Signé Mark Wilshin, Sodom nous plonge dans les profondeurs des désirs et fantasmes les plus extrêmes. A son terme, une véritable expérience sexuelle se pose à nous. Enflammant !

Queerscreen film n°5 : Tais-toi et embrasse-moi ! 

Ben a 35 ans et souhaite sortir du carcan lié au célibat. Pourtant, aucune de ses opportunités ne lui permet de trouver ce qu’il recherche, une relation stable. Lassé des rencontres sans lendemain, sur internet, dans les salles de gym et les bars, il commence à désespérer sur sa situation. Mais un jour, il fait la rencontre de son voisin Grey et tombe directement sous le charme. Suivant une démarche maladroite, une idylle se met en place. Saura-t-elle répondre à ses attentes ? Avec Tais-toi et embrasse-moi, Devin Hamilton (qui a le rôle principal) signe “une comédie gay romantique, drôle et endiablée”. Une manière, pour le cinéaste, de prouver que l’amour se trouve souvent près de chez soi. Exquis ! 

Le bonus de fin (en série) : Roméo & Roméo

A Vérone, deux grandes familles, les Capuletos et Montéchios, entretiennent de profondes rivalités. Dans ces deux clans ennemis, Romulo et Ramon, aka Roméo et Roméo, s’aiment en secret. Pourtant, les deux hommes aimeraient vivre leur romance au grand jour. Une révélation de leur amour saura-t-elle alors concilier leurs deux familles ? Dans une réappropriation de la divine pièce Shakespearienne version gay, Roméo et Roméo aborde l’amour platonique sous le prisme homosexuel. Episode après épisode, la série TV passe au crible des sujets peu visibles car tabous, parmi lesquels notamment la maladie de Parkinson. A son point culminant, la réalisation apporte sa divine dose de paillettes grâce à l’immersion de la scène drag. Magnifique ! 

La vidéo de célébration de Queerscreen :

Plus d’infos :

Découvrez les films sur Queerscreen, le Netflix LGBTQI+ et militant, pour 6,99 euros/mois.

Avatar

FERMER
CLOSE