Gaston Re

Qui est Gaston Re, parrain du festival Queerscreen ?

...

A deux jours du lancement, Queerscreen a désigné l’acteur argentin Gaston Re comme parrain de son premier festival numérique. Une nomination qui en dit long sur la confiance en cette personnalité au parcours prometteur, qu’on vous dévoile.

Originaire de Buenos Aires (Argentine), Gaston Re fait des débuts timides dans le milieu de l’acting. D’abord sur les planches, le jeune comédien campe des rôles dans les pièces de théâtre de metteurs en scène renommés : Alejandro Tantanian, Guillermo Cacace, Eva Halac, etc. C’est justement sur ce terrain que des réalisateurs argentins reconnus repèrent ses talents, parmi lesquels notamment Alexis dos Santos, Leonardo Brzezicki, Hernán Belón … et Marco Berger (avec qui il collabore dans la plupart de ses films). Dès lors, l’acteur intègre le cinéma, moyen pour lui de pousser plus loin ses performances artistiques, dans les longs-métrages La consagración de la nadaet Noche. En cela réside le point de départ d’une longue carrière, rendue visible au-delà des frontières.

Une ascension française

En 2016, Gaston Re découvre la France pour la première fois lorsqu’il foule le pas à Paris. Il tombe tout de suite amoureux de la ville lumière, qui le poussera plus tard à venir s’y installer. Pour le bien d’un projet du metteur en scène Stephan Druet, Berlin Kabarett, il fait un bref retour dans le milieu théâtral, la même année. Mais, c’est bien le cinéma qui l’attire plus tout. A raison, il obtient son premier rôle dans le long-métrage à renommée internationale de Marco Berger, Taekwondo, puis dans une série Educando a Nina.

A lire aussi : Queerscreen lance son premier festival

Trois ans plus tard, sa carrière le propulse sur le devant de la scène lorsqu’il obtient le rôle-titre dans Le Colocataire, toujours de Marco Berger (il participe d’ailleurs à la production du film, NDLR). J’ai eu vraiment peur, je me posais la même question  : est-ce que je vais être à la hauteur du regard du réalisateur ? A un moment, je me suis dit que je devais me lâcher et avoir confiance en moi et en la personne qui m’a choisi.”, confie-t-il. Cet état d’esprit va lui permettre de jouer, sans mal, des scènes érotiques toutes aussi torrides et sulfureuses les unes que les autres.

Aujourd’hui, le jeune acteur, âgé de 33 ans, a une bonne place dans le spectre cinématographique. Prochainement, il va figurer dans un autre film de Marco Berger, où il jouera le rôle d’un étranger. Le tournage aura lieu en France. Enfin, Gaston Re écrit actuellement son propre scénario, qu’il compte produire en France, en collaboration avec le réalisateur du film Le Colocataire.

Autour du festival Queerscreen

Son film coup de coeur ? “Saint-Narcisse de Bruce La Bruce. L’histoire est très touchante. Et puis, il y a cette façon de raconter ces époques (les années 1970-90, NDLR) qui me fait rêver.”

Son rôle de parrain ? “J’espère être à la hauteur et m’engager de la meilleure façon. D’autant que je vois dans le regard de Cyril une certaine confiance en moi.”

Gaston Re
Salzgeber & Co. Medien

Sur l’essence du festival ? “Il y a de la qualité, de l’honnêteté, une façon franche de travailler qui me touche vraiment. Les films sont touchants, j’aime beaucoup l’approche au cinéma (rendue par l’événement, NDLR)”

Avatar

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
FERMER