maisons d’hôtes

Les maisons d’hôtes, un secteur à surveiller de près

...

La question du logement est primordiale pour les voyages gays. Pour de nombreuses raisons, la plupart des gays choisit de séjourner dans une maison d’hôtes au lieu de réserver une chambre d’hôtel. A juste titre, les maisons d’hôtes exclusivement gays proposent encore plus d’avantages par rapport aux hôtels.

Le concept

Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, les chambres ou maisons d’hôtes sont un habitat particulier, où le propriétaire accueille des touristes. Le tarif moyen s’élève à 86 euros et comprend un petit-déjeuner, et des fois un repas du soir. 

A lire aussi : Magical Pride met de l’arc en ciel à Disneyland

Dans le Sud ou dans le Nord de la France, en bord de la mer ou à la montagne, exclusivement gays, des fois même nudistes… Aujourd’hui, les maisons d’hôtes proposent aux gays un choix immense. Il suffit d’aller sur les sites spécialisés comme MisterB&B ou GaySejour, pour trouver tous les types de logements. En effet, de plus en plus d’homosexuels préfèrent se loger dans des maisons d’hôtes, notamment en raison de la proximité avec le milieu gay, la convivialité, et la possibilité de faire de nouveaux amis. 

Une tendance croissante 

Dans les chiffres, les maisons d’hôtes exclusivement gays ont peu de visibilité en France. Mais, sur le terrain, le phénomène émerge de plus en plus en France depuis ces dix dernières années. Les Ecologes, La Bergerie du Moulin, Gîte de La Baie Des Anges, Villa Bacchus, Villa d’Oc… Selon Accueillir Magazine, en 2020, près de 21 500 loueurs gèrent un total de 60 000 chambres d’hôtes sur l’ensemble du territoire français. Soit, une propension de 10 % des hébergements touristiques. 

maisons d’hôtes

Les hôtes en témoignent

Frank est un ancien propriétaire d’une maison d’hôtes située près de Vendôme (Loir-et-Cher). Selon lui, les maisons d’hôtes seront très en vogue après la crise sanitaire. « Je pense que c’est l’avenir d’un tourisme plus humain, ce qui comptera encore plus après la période actuelle. Les gens vont avoir besoin d’échanges et vont chercher à échapper au formatage qui est mis en place depuis plusieurs années. » 

Découvrez la suite de l’article sur Magical Pride dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
FERMER