prêtre américain

Un prêtre américain juge Trump “pas assez anti-gay”

...

Le prêtre américain, Scott Lively, a jugé le mandat de Donald Trump, mardi 26 janvier. L’homme religieux a notamment pointé l’ancien président comme “pas assez homophobe”.

prêtre américain

Imbroglio dans la Trumposhpère ! Dans une interview pour Right Wing Watch, le prêtre américain, Scott Lively, est revenu sur le mandat de Donald Trump, mardi 26 janvier. En cause, l’homme religieux a jugé que l’ancien leader des Etats-Unis n’était “pas assez homophobe”. “Donald Trump a pleinement approuvé, soutenu et applaudi [Richard] Grenell.”, a-t-il notamment pointé. En conséquence, cette position a constitué un élément qui a entraîné son échec à la présidentielle, l’opposant de Joe Biden. Dans sa finalité, le prêtre a déclaré que Donald Trump doit se repentir pour obtenir le pardon de Dieu. Incroyable ! 

A lire aussi : MEURTRE PASSIONNEL : LA JUSTICE BRITANNIQUE REND SON VERDICT

Scott Lively n’en est pas à sa première polémique anti-LGBTQI+. Craint de la communauté LGBTQI+, le prêtre s’est posé en défenseur des lois LGBTphobes à l’international, comme l’acte anti-gay au Ouganda en 2014 et la législation homophobe en Russie. Dans le même temps, l’homme religieux a publié un ouvrage, La croix gammée rose, dans lequel il accuse les gays d’avoir eu un rôle dans l’holocauste En 2018, il obtient le soutien du cabinet républicain lors de sa candidature aux élections du Massachusetts. Sacré bagage anti-LGBTQI+ !

Trump … mais pas seulement

Au cours de l’échange avec le média d’extrême-droite américain, le prêtre a également dénoncé les comportements de Richard Grenell et d’Ivanka Trump. En cause, il a comparé la fille de Donald Trump à “Eve du jardin d’Eden, qui a convaincu l’ancien président manger le fruit défendu du pro-gay politiquement correct”. Concernant Richard Grenell, l’homme religieux a jugé que ce dernier était “le porte-parole du mouvement progressif, qui est la théorie queer”

Découvrez également : Qweek News : ces infos brèves à ne pas manquer

Dans sa tirade anti-LGBTQI+, Scott Lively a fustigé toutes les personnes qui ont des comportements similaires cachés. “Quiconque se dit conservateur tout en normalisant de fausses théories queers est un cheval de Troie trompeur et intentionnel de la sexualité anarchique. Soit, la force sociale la plus destructrice dans la civilisation humaine.”, a-t-il déclaré.

Avatar

FERMER
FERMER