Karine Le Marchand

Karine Le Marchand dévoile son nouveau projet

...

L’animatrice phare de M6, Karine Le Marchand, a dévoilé sa prochaine émission, Transgenre, samedi 13 février. Ce nouveau projet intervient après le “flop” de “Opération Renaissance”. 

Crédit photo ; capture d’écran Instagram/Karine Le Marchand

Top ou flop ? Sur Instagram, Karine Le Marchand a annoncé les premières informations sur sa prochaine émission, Transgenre, samedi 13 février. L’animatrice de M6 a immortalisé la nouvelle en partageant une photo pour teaser son projet. “Après plus d’un an d’enquête et de casting, sous le regard bienveillant de ma réalisatrice chouchoute Delphine Cinier, ça y est on est partis pour quelques mois de tournage/montage exaltants.”, a-t-elle déclaré sur son profil. Sans plus de précisions sur la date de diffusion, la personnalité a ainsi donné rendez-vous aux téléspectateurs “dans quelques mois en prime time sur M6”. “Avec Aéla, Louise et Zach, une fois de plus nous allons essayer de faire évoluer le regard des gens sur ce/ceux qu’ils méconnaissent. Merci à nos 3 témoins de me faire confiance et de m’ouvrir leur cœur.”, a-t-elle ajouté.

A lire aussi : L’Amour est dans le pré compte une femme lesbienne

L’annonce du projet audiovisuel Transgenre intervient peu de temps après le flop de l’émission “Opération Renaissance”. Autour du sujet de la grossophobie, la création de Karine Le Marchand a notamment mis à l’honneur Pierre-Yves Serenne. Le jeune homme gay a livré son histoire faites de discriminations à l’encontre des personnes obèses, en société et sur les applis de rencontre gay mainstream. Lors de sa diffusion, les associations anti-grossophobie ont pointé le caractère infantilisant et violent qu’a porté l’émission de Karine Le Marchand. Dès lors, la direction de M6 a réduit le nombre d’épisodes de 5 à 3, sans qu’il ne justifie les raisons de ce changement. On se demande donc aujourd’hui si Transgenre va subir le même sort. 

Karine Le Marchand
Crédit photo : Philippe Quaisse / Pasco / M6

La réception divise la critique

A l’annonce du projet de Karine Le Marchand, les associations LGBTQI+ ont manifesté leur profonde inquiétude quant à la représentation des transidentités. En cause, elles craignent un remake de “Opération Renaissance”, qui risque d’éluder le sujet en étant uniquement dans le pathos, mais aussi voyeuriste. « Karine, laisse-nous tranquille. Vraiment !”, a adressé le compte féministe, queer et intersectionnel out_ragee.

Découvrez également : MATHIEU ET ALEXANDRE, UN COUPLE QUI (S’)AIME

Ce sont justement ces mêmes organisations qui ont accusé l’animatrice de M6 de nourrir les clichés sur l’identité gay, lorsque cette dernière a renvoyé un candidat qui ne correspondait pas aux critères “standards”. De même, ils ont dénoncé l’inutilisation claire du terme “lesbienne” pour caractériser l’identité sexuelle d’une candidate à L’Amour est dans le pré, Delphine. 

Avatar

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
FERMER