Mathieu et Alexandre, un couple qui (s’)aime

...

Ils sont l’un des couples phares de L’Amour est dans le pré… Depuis leur rencontre dans l’émission, Mathieu et Alexandre filent le parfait amour. Les deux hommes se livrent aujourd’hui sur leur relation, qui ne cesse de grandir.

A quel moment vous êtes-vous dit que vous étiez faits l’un pour l’autre, Mathieu et Alexandre ?

Mathieu : J’ai été renversé lors de la lecture de sa lettre (ça a duré un jour). Lors du speed dating, la rencontre avec Alexandre a été dingue.  Il y a quelque chose de très important pour moi, c’est la voix. Alors, quand il m’a dit bonjour (lors du speed dating, ndlr), ça a été comme une épée d’Excalibur qui vous traverse le corps.

Alex : Pour ma part, ça a été au speed dating. Le coup de foudre s’est vu directement, il a tout de suite aimé ma voix, avec mon bonjour. Alors, tous les matins, je lui dis donc bonjour (il y met la voix, ndlr).

Suivant votre participation à L’Amour est dans le pré, vous êtes devenu un couple très visible. De fait, vous avez créé votre propre plateforme sur Instagram. Est-ce là un moyen de vous engager ?

Alexandre : On veut s’engager pour tous les combats qui nous tiennent à cœur. Et, la communauté LGBT en fait partie, bien évidemment.

Mathieu et Alexandre

Mathieu : On nous a souvent dit qu’on était trop visible, qu’on faisait trop de réseaux, au début. Mais, sachez que ce n’est pas dans un bunker qu’on gagne une bataille et encore moins la guerre. En étant exposé, on prend certes des coups, mais on fait aussi avancer les choses.

Alexandre : On est contents car on a réussi à faire avancer les mentalités. Sur Instagram, nous recevions quelques messages de personnes homophobes. Mais, grâce à cette émission et à notre parution, ils ne le sont plus aujourd’hui et nous remercient d’avoir créé ce déclic.

Quel déclic ?

Alexandre : D’avoir été nous-même, naturels. On a une vie toute simple, normale, avec plein de projets…

Mathieu : Peut-être qu’on est hors des clichés, aussi. Je suis éleveur de taureaux, tu es dans les chevaux de course. Il y a quelque chose qui s’est passé, je pense. Quand on se promène dans la rue, beaucoup de femmes s’arrêtent. Peut-être que la maladie nous a rapproché des gens.

A lire aussi : Mathieu et Alexandre emménagent dans une nouvelle maison

Alexandre : Tu as touché les gens par ton charisme. Il apporte du bonheur aux gens, on en a bien besoin en ce moment. 

Vous avez révélé beaucoup de choses concernant votre mariage dans les médias : date, nombre d’invités et lieu, notamment. Pour autant, y a-t-il encore des éléments que vous n’ayez pas encore mentionnés ?

Mathieu : Il va y avoir plein de surprises. Ça va être un événement fort, familial, amical, simple, fait de bois et à notre image. Le mariage aura lieu dans la manade, dans la pure tradition camarguaise. Il se fera intégralement à cheval, que ce soit lors de l’arrivée à la mairie ou le départ vers le lieu de fête.

Alexandre : Ce sera un mariage traditionnel et simple

Avez-vous déjà réfléchi à votre nuit nuptiale ?

Mathieu et Alexandre : Oui. Elle sera épique, hippique, sensuelle, romantique, intense, exceptionnelle, coquine. On a pas mal d’idées dessus. Un peu comme tous les jours, quoi.

Sera-t-elle donc davantage endiablée que romantique ?

Alexandre : Non. Il y aura les deux, il faut les deux. Et puis, on fait en sorte de jouer sur les deux tableaux, car les deux sont bien.

Mathieu : On peut faire du sexe tout en étant romantique. Il n’y a pas que la bestialité. On fera donc du romantique loquace et bestial.

A l’image de votre relation ?

Mathieu et Alexandre : C’est ça. Une relation coquine, simple et bestiale.

Quelle est la ville française la plus romantique à vos yeux ?

Mathieu : Paris, incontestablement. C’est la ville romantique par excellence. On y vient presque chaque mois pendant quelques jours ou toute une semaine.

Alexandre : Paris nous aide et nous inspire, y venir quelque temps nous donne envie de faire plein de choses et nous permet d’avoir plein de projets en tête. Après, on aime bien rester dans notre région, on y est très bien.

Sur le plan amoureux, l’écart d’âge est-il une force ou une faiblesse ?

Mathieu : C’est clairement une force. Mais au début, ça a été compliqué pour moi. On a quand même vingt d’écart (même s’il est plus mature dans sa tête), j’ai eu peur. On a eu trois mois de discussions. « Je suis plus âgé, j’ai une grave maladie, dans quoi tu t’aventures Alex ? », lui ai-je notamment dit.

Découvrez également : Mathieu et Alexandre font la une de Midi-Libre

Alexandre : Il n’était pas rassuré, il avait parfois peur que je parte ou bien que je me lasse à un moment donné. Pour autant, cela reste une force. Le fait de ne pas avoir le même âge ne fait pas de nous des concurrents. On n’est pas sur le même palier.

Mathieu : Quand on a le même âge, on se fait concurrence dans le travail, la drague. Mais, là. Pas du tout. Il sera toujours plus beau et plus jeune moi, je serai beaucoup plus mature et mûr. J’incite donc les gens à cultiver la différence d’âge.

Mathieu et Alexandre

Alexandre : Il a déjà entamé sa vie professionnelle et en est à un bon stade, je commence la mienne. On est très complémentaires et nous ne disputons jamais, enfin très rarement.

Mathieu : Juste des disputes de chiffon, pour la vaisselle par exemple. Des trucs du couple, quoi.

Le mot coquin de la fin que vous vous dites l’un à l’autre ?

Mathieu et Alexandre : Ce n’est pas très coquin, mais on se dit je t’aime très souvent. Après se l’être dit, là, on fait du coquin (rires). En somme, le mot est sensuel, l’après est coquin.

Plus d’infos :

Découvrez Mathieu et Alexandre sur leur plateforme Instagram et tentez l’échange avec le couple.

Avatar

FERMER
CLOSE