Concours photographie gay : Yannick

...

Yannick, aka Studio Trois Photographie, est un photographe basé à Metz. Spécialisé dans les clichés de corps, l’artiste alterne les représentations de la masculinité : religion, sport, mode, fétichisme. Suivant sa candidature au concours de photographie gay, il ouvre les portes de son art.

Vous êtes candidat au concours de photographie gay 2021, Yannick. Pouvez-vous donc présenter votre approche à l’art photographique ?

J’ai toujours été attiré par la pratique de la photo, depuis l’enfance. Mon premier appareil était un Polaroïd. Je ne voyage jamais sans mon Canon, je fais aussi de la photo urbaine notamment à Paris ou dans les grandes villes. 

Comme je ne peux pas faire que voyager, et que mon métier me prend beaucoup de temps, j’ai assez rapidement opté pour de la photographie en studio. J’ai donc un studio à mon domicile, ce qui me permet d’exercer cette passion à toute heure du jour et surtout de la nuit. Nature morte, portraits et nus masculins sont mes sujets de prédilection. 

Qu’est-ce qui vous fascine tant dans cet art ?

J’aime ce qui est visuel, j’aime jouer avec la lumière, les ombres, le flou… Et puis, j’apprécie particulièrement la photographie pour ce qu’elle a d’immédiat dans la transmission d’une émotion. 

Pourquoi avez-vous choisi de candidater à ce concours ?

Tout à fait par hasard. En voyant ce concours sur les réseaux sociaux, et parce que cela me permettait de donner à voir ma sensibilité à la beauté masculine.

Pour quelles raisons avez-vous choisi de mettre en avant ces trois photos plutôt que d’autres ?

Parce qu’elles sont assez représentatives de mon travail sur le masculin :

– un portrait plan serré, accessoirisé comme j’aime les faire

– un nu plutôt pudique

A lire aussi : Concours : élisez le meilleur photographe gay 2021

– un nu frontal, moins pudique, mais plus anonyme puisque sans visage, laissant à celui ou celle qui l’observe la liberté de son imagination et de ses fantasmes. 

En l’occurrence il s’agit d’un travail inspiré des grands classiques de l’art pictural puisqu’il s’agit d’une vanité.

Que ferez-vous avec la récompense (financière) du concours ?

La récompense financière n’était pas ma motivation. Ce concours était pour moi une occasion de montrer mon travail pour partager ma sensibilité. La récompense pourrait servir évidemment à financer du matériel photo.

Avez-vous un message à adresser à nos lecteurs pour qu’ils votent pour vous ?

Genre votez pour moi? Ça me paraît trop égocentrique 🙂 Et puis, il faut garder une part de mystère….

Plus d’infos : 

Pour voter pour Yannick, rendez-vous sur l’article dédié

Avatar

FERMER
FERMER