Un potentiel candidat à la présidentielle au Brésil fait son coming out gay

...
eduardo leite

Au Brésil, un gouverneur et possible candidat à la présidentielle a fait son coming out gay, le 1er juillet. Un moment historique dans un pays gouverné par l’homophobe Jair Bolsonaro.

À 36 ans, Eduardo Leite, le gouverneur de l’État méridional de Rio Grande do Sul, a fait l’annonce dans une interview accordée à la plus grande chaîne de télévision du pays, TV Globo. « Dans ce Brésil en manque d’inclusivité, en ce moment, nous devons nous interroger sur ceux qui nous sommes, pour que tout soit clair et qu’il n’y ait rien à cacher », a-t-il déclaré. « Je suis gay – et je suis un gouverneur qui est gay plutôt qu’un gouverneur gay. Et j’en suis fier. »

Pour son coming out, Leite a choisi la Semaine de la fierté au Brésil, abordant les rumeurs qui circulent depuis qu’il est devenu un candidat potentiel à la présidence du Parti social-démocrate brésilien (PSDB) de centre droit. Il a expliqué comment cela a affecté sa relation avec compagnon, un médecin pour lequel il dit avoir « une admiration et un amour énormes ».

Leite vs. Bolsonaro

L’année prochaine, Eduardo Leite se présenterait aux élections présidentielles contre le président actuel Bolsonaro, un homme de l’extrême droite qui a dit qu’il préférait que son fils meure plutôt que d’être homosexuel. La rhétorique de Bolsonaro a vu une montée énorme de l’homophobie au Brésil, poussant un politicien trans à fuir le pays après avoir subi de menaces de mort.

A lire aussi : LE PRÉSIDENT BRÉSILIEN BOLSONARO A DÉCLARÉ : « NOUS DEVONS CESSER D’ÊTRE UN PAYS DE PÉDÉS »

Leite a également déclaré qu’il souhaitait que l’orientation sexuelle soit « un non-problème » au Brésil. « Je n’ai jamais créé de personnage, je n’ai jamais essayé de faire croire aux gens que je n’étais pas gay », a-t-il ajouté dans une interview à Rádio Gaúcha, le 2 juillet.

Il a poursuivi la conversation sur Jornal do Almoco, avec ses parents José Luiz Marasco Cavalheiro Leite et Rosa Eliana de Figueiredo qui soutient pleinement son fils. « Le Brésil a besoin que les gens disent ce qu’ils ressentent », a déclaré son père.

Un moment historique

Le coming out d’Eduardo Leite a suscité une vague de soutien de la part d’activistes et de ses collègues politiques. « Tu es entré dans l’histoire », a écrit le vétéran militant LGBT+ Toni Reis sur Facebook. « Je connais la douleur que représente la prison du placard, en particulier dans un milieu conservateur comme la politique », a tweeté Fabiano Contarato, le premier sénateur ouvertement gay du Brésil qui a fait son coming out en 2018.

FERMER
FERMER