Singapour

Singapour : des activistes s’opposent à un amendement anti-gay

...

A Singapour, des activistes LGBTQI+ ont manifesté, mercredi 27 janvier. Cette prise de position intervient alors que le gouvernement refuse de changer un amendement constitutionnel anti-gay. 

Singapour
Crédit photo : AFP

Se faire entendre ! Mercredi 27 janvier, des militants LGBTQI+ ont manifesté dans les rues de Singapour. Cette mobilisation intervient deux jours après l’appel de trois activistes pour se soulever contre la politique nationale. En cause, ils dénoncent le refus de la Haute Cour du pays à modifier un amendement de la constitution, jugé anti-gay. “Les étudiants LGBTQ ne sont pas bien traités.”, a exprimé Averyn Thng, une militante trans de 23 ans, pendant la manifestation. “Le gouvernement ne nous considère pas comme assez importants pour être protégés.”, a-t-elle ajouté. Sur place, trois des cinq personnes présentes ont maintenu leurs revendications lors de l’arrivée des forces de l’ordre. Leur refus d’obtempérer, “malgré plusieurs avertissements », leur a valu une garde à vue pour trouble de l’ordre public. La police les a finalement libéré sous caution.

Entériner le passé

Depuis l’occupation coloniale britannique, en 1938, un amendement de la constitution institue l’interdiction des rapports sexuels gays, jugés indécents. Connu sous le nom 377A, il condamne toute personne à une peine maximale de deux ans de prison sur la base de ces faits. Malgré la déclaration d’indépendance, au lendemain de la seconde guerre mondiale, le pays n’a jamais modifié cet amendement, car très attaché aux valeurs traditionnelles

A lire aussi : Un prêtre répond aux accusations “d’apologie de l’homosexualité”

Courant 2020, des activistes ont ainsi saisi à de multiples reprises la haute cour de justice pour supprimer cet amendement. Grâce à la représentation de leurs avocats, ils ont ainsi porté les arguments de liberté pour tou.te.s dans leur demande … en vain. “Plus que jamais, nous sommes solidaires avec les personnes LGBTQI+ singapouriennes et croyons fermement que la justice sera, à la fin, délivrée, peu importe le temps que cela prendra. », a déclaré Téa Braun, responsable du groupe LGBTQI+ international, Human Dignity Trust

La politique nationale avance (peu)

Malgré ce refus de changer la constitution, le gouvernement singapourien a toutefois manifesté son soutien plein et entier aux minorités LGBTQI+. “Quelle que soit votre orientation sexuelle, vous pouvez venir travailler à Singapour. C’est la façon dont fonctionne cette société. Nous ne sommes pas comme San Francisco, nous ne sommes pas non plus comme certains pays du Moyen-Orient. [Nous sommes] quelque chose entre les deux, c’est la façon dont fonctionne la société.”, a exprimé le premier ministre du pays, Lee Hsien Loong, à Today Online. Toutefois, le chef du gouvernement a assuré qu’il réfléchirait à l’éventualité de changer l’amendement en question après une certaine période. Attendons ! 

Avatar

FERMER
FERMER