Eye to Eye

Le livre culte « Eye to Eye: Portraits of Lesbians » est de retour 40 ans après sa sortie

...

Elles s’aiment ! Le livre de Joan E. Biren (JEB), Eye to Eye: Portraits of Lesbians, publié pour la première fois en 1979, sera réédité par une maison d’édition américaine en mars 2021. Quarante ans après sa sortie, ce volume de photographie de femmes qui s’aiment reste un livre culte pour la communauté lesbienne. Une occasion de redécouvrir cette jolie représentation de l’amour lesbien de l’époque !

En 1979, JEB a publié son premier livre, Eye to Eye: Portraits of Lesbians. JEB est une artiste américaine et une féministe lesbienne. Connue pour son militantisme, elle met en avant dans son travail la visibilité des femmes qui s’aiment. Le désir d’explorer sa propre identité, mais aussi de trouver des liens historiques avec les femmes homosexuelles, l’a amenée à produire des livres photo. Elle a réalise également des documentaires et a fait le tour des Etats-Unis avec un diaporama désormais légendaire entre 1979 et 1985 intitulé «Lesbian Images in Photographie: 1850-le présent ».

Pour son livre Eye to Eye: Portraits of Lesbians, JEB avait réalisé des photographies de lesbiennes dans leur vie quotidienne. Les photographies ont été accompagnées de témoignages des femmes représentées. Ce volume a signalé une nouvelle façon radicale de donner plus de visibilité aux femmes queers.

A lire aussi : “100 CHEFS D’ŒUVRE DE LA LITTÉRATURE GAY”, COUPS DE CŒUR D’UNE CULTURE (PARFOIS) OUBLIÉE

Plus qu’un simple livre, c’était une affirmation de l’existence des lesbiennes. Réédité pour la première fois en quarante ans, Eye to Eye est toujours d’actualité dans la communauté queer.

Cependant, cela n’a pas été si facile à l’époque de sortie du livre. En 1979, un article publié dans Unicorn Times, un journal d’art underground à Washington, D.C. rappelle les enjeux auxquels JEB a dû faire face.

« Il est presque impossible de publier des photos de mères lesbiennes avec leurs enfants en raison des craintes de la mère de perdre ensuite leurs enfants. Les mères ne sont pas les seules lesbiennes qui ne peuvent pas être photographiées. Les femmes qui ont peur de perdre leur emploi, les lesbiennes d’autres pays qui ont peur de la déportation et les lesbiennes qui ont peur du désaveu de leur famille ont dû refuser d’être publiée par Biren. » lit-on dans l’article cité par Time.

Ils s'aiment

Elles et Ils s’aiment

Le livre de JEB, vient quelques mois après la publication d’un magnifique volume intitulé Ils s’aiment. Les photos dans le livre sont issues de la collection privée de Hugh Nini et Neal Treadwell. Le livre présente aux lecteurs des clichés pris entre 1850 et 1950 qui témoignent du courage des couples gay osant fixer leur amour pour l’éternité. Deux ouvrages magnifiques !

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
CLOSE