11 livres qui font le bonheur de la communauté LGBTQI+

...

Le Cherokee, T’as pas le sida, j’espère ?!, Un jour, je serai trop célèbre, Louis veut partir, … En 2020, de nombreux ouvrages ont agité les amoureux de la littérature LGBTQI+ sur différentes thématiques : thriller, romance, autobiographie, etc. Garçon Magazine vous dresse une liste de 11 livres, qui sont les meilleurs. 

PREMIER DES 11 LIVRES : LE CHEROKEE DE RICHARD MORGIÈVE 

En 1954, aux Etats-Unis, un shérif, Nick Corey, fait sa tournée de nuit habituelle à la première neige lorsqu’il repère une voiture abandonnée … puis un chasseur sabre. Une enquête, rapidement ouverte et faite de courses poursuites haletantes, va mêler l’armée et le FBI, L’objectif : mettre la main sur un tueur en série insaisissable. Dans un thriller divinement noir, Le Cherokee révèle les plus sombres parcelles du passé des héros et leurs désirs (interdits) enfouis. Exquis ! 

T’AS PAS LE SIDA, J’ESPÈRE ?! DE FRED COLBY 

“Février 2010, j’ai 28 ans, j’ai appris que j’étais séropositif il y a deux mois.”. Ce sont en ces mots que la vie de Fred Colby repart de zéro, lorsqu’il prend conscience de sa maladie. Dans un complet regard en arrière, l’auteur passe au crible tous les éléments de son passé qui l’ont construit : son arrivée à Paris, ses premières soirées, la découverte de son homosexualité. A son point culminant, il porte un plaidoyer percutant et vrai sur la sérophobie, et surtout un témoignage aux personnes dans la même situation. Sublime ! 

A lire aussi : Le livre culte « Eye to Eye: Portraits of Lesbians » est de retour 40 ans après sa sortie

TROISIÈME DES 11 LIVRES : UN JOUR, JE SERAI TROP CÉLÈBRE DE RAZIEL REID 

“Je m’appelais Jude. Ils m’ont appelé Judy. J’étais magnifique quand même. Tout le monde voulait me briser. Mais les étoiles ne se brisent pas, elles explosent. Et j’étais la supernova ultime.” Ce sont en ces mots que Jude, collégien atypique, se définit. Alors qu’il s’apprête à s’échapper vers un milieu plus glorieux, pour devenir une star de cinéma, il va rapidement croiser la route de Luke. Ce qui risque de bouleverser ses projets et précipiter sa fin. Comment va-t-il donc s’en sortir ? Une divine histoire mêlant trash et beauté, où le héros, martyr de son époque, apporte son étincelle à ce sombre monde. Magnifique ! 

UN JOUR, CE SERA VIDE DE HUGO LINDENBERG 

En Normandie, un enfant, narrateur de l’histoire, a tout ce qu’il faut pour profiter de ses vacances et de la vie. Un jour, il rencontre un certain Baptiste et se lie directement d’amitié avec lui. Pourtant, cette relation va rapidement bouleverser sa vision de la famille. Va-t-il pouvoir changer les carcans d’une éducation qui n’est plus à son image ? Dans une langue ciselée et une écriture très sensible, le journaliste Hugo Lindenberg explore les tréfonds de la honte sociale, la mélancolie et les quiproquos familiaux. A son point culminant, le jeune héros entreprend une véritable quête vers une vie plus lumineuse. Merveilleux ! 

Découvrez également : Netflix va adapter un roman graphique gay en série

CINQUIÈME DES 11 LIVRES : LOUIS VEUT PARTIR DE DAVID FORTEMS 

Garçon calme, bon élève, Louis fait la fierté de son père, ouvrier dans les Ardennes. Tous deux semblent mener la vie la plus paisible, du moins en apparence. Un jour, en effet, le petit garçon est retrouvé mort à la confluence de la Meuse et de la Semoy, peu de temps après qu’il se soit suicidé. C’est le drame, ce qui va pousser un père à chercher la vérité derrière cet acte. Mais, que va-t-il donc y trouver ? Dans ce roman troublant et incisif, David Fortems dévoile pas à pas la relation manquée entre un père, investi dans son travail, et un fils, plongé dans ses livres, faute de communication. Implacable !

Découvrez la suite de l’article sur les 11 livres LGBTQI+ dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.

Avatar

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
FERMER