Turquie

Turquie : un juif gay vit un enfer en prison

...

Depuis quelques jours, les proches de Fabien Azoulay appellent à sa libération et à son rapatriement en France. Détenu en Turquie depuis 2017 à cause de son homosexualité, le quarantenaire vit un véritable enfer. 

Crédit photo : Capture d’écran vidéo Istanbul

Urgence ! Dans les médias TV et de la presse écrite, les proches de Fabien Azoulay, détenu en Turquie, alertent le gouvernement d’Emmanuel Macron pour sa libération. « Il a été victime de sévices, de torture de harcèlement moral. (…) Il subit des violences parce qu’il est juif, parce qu’il est gay. », confient-ils à BFMTV, à propos de sa détention. 

A lire aussi : Marie-Thérèse Porchet frôle la mort trois fois

Sollicité par la famille du prisonnier français en Turquie, l’avocat François Zimeray a dévoilé la dure réalité que le quarantenaire subit. « Il a été violé, battu, brûlé, est l’objet de vexations du fait de son orientation sexuelle, notamment de la part de détenus radicalisés. Il subit des scènes de conversion forcée à l’islam car il est de confession juive, qu’il en a perdu le sommeil.”, raconte-t-il, n’omettant aucun détail.

Fabien Azoulay
Crédit photo : Image pétition

Une vie en enfer

En 2017, Fabien Azoulay, dirigeant français de Spas à New-York et ouvertement homosexuel, se rend à Istanbul pour une pose d’implants capillaires. Installé dans sa chambre d’hôtel, il commande du GBL, drogue de synthèse proche du GHB et notamment utilisée pour le chemsex, sur internet. Sans qu’il ne s’y attende, des policiers turcs débarquent et l’arrêtent sur le champ. L’entrepreneur réalise alors le motif de son interpellation, à savoir l’illégalité du produit dans le pays (contrairement à beaucoup de pays).

Découvrez également : Patrick Juvet, star de la disco, s’est éteint

Suivant une condamnation à 16 ans et huit mois de prison, le quarantenaire subit des sévices de la part des geôliers et des autres personnes incarcérées. « Ma tête parfois s’éteint complètement face aux horreurs auxquelles je fais face quotidiennement. La dernière en date est un type qui s’est fait trancher la gorge par un groupe de 4 Syriens. J’ai appris par la suite que le détenu qui est décédé avait fait des avances à l’un des Syriens et qu’au nom d’Allah il devait payer de sa vie du fait de son homosexualité.« , raconte Fabien Azoulay, qui a refoulé son homosexualité et sa confession juive depuis le début, en 2018 à une amie, propos qu’elle rapporte au magazine Marianne.

Fabien Azoulay
Crédit photo : Facebook Fabien Azoulay

Mettre fin à cette situation

Son avocat a sollicité l’aide directe du Président de la République, Emmanuel Macron, concernant son rapatriement en France. « Il est totalement désespéré, il a pensé plusieurs fois à se suicider et que sa vie est tout simplement en danger en prison.”, a-t-il affirmé sur BFMTV, pour justifier sa démarche. 

Retrouvez aussi : Victorien, “J’ai été violé quand j’avais 15 ans”

De son côté, le Quai d’Orsay, que Marianne a interrogé, est « pleinement mobilisé sur la situation de Fabien Azoulay », et suit de près « l’évolution de sa demande de transfert en France ». Enfin, un comité de soutien, que préside l’avocate Sophie Wiesenfeld, a lancé une pétition, deux jours plus tôt. Cette dernière a recueilli plus de 8000 signatures, ce qui est proche de l’objectif de 10 000.

Avatar

FERMER
FERMER