Transitions, un regard simple sur les transidentités

...

Signé Elodie Durand, Transitions suit la relation entre une mère et son fils trans face au changement de genre. Avec simplicité, l’auteure y aborde la manière dont les deux personnages vivent et gèrent cette épreuve de la vie. 

Transitions … Derrière ce nom pluriel, l’ouvrage graphique n’aborde pas une mais deux transitions, celles d’une mère, Anne, et de son fils, Alex. Un moyen parfait de rappeler que le changement de genre ne concerne pas un seul individu mais tout un groupe. Au point de départ d’un rendez-vous avec une spécialiste transfriendly, l’œuvre pose les bases d’un questionnement sur le genre. “Vous savez, les genres masculin et féminin sont les deux extrêmes d’un état… Chacun s’y conforme avec plus ou moins d’aisance. [Mais], en réalité, les possibilités sont multiples.”, peut-on lire dans les deux premières pages. En cela réside toute la genèse d’un ébranlement des codes. 

Transitions

Grandir et accepter

Tel un roman d’apprentissage iconographique, Transitions offre un regard profond et personnel sur ce que le changement de genre a d’émancipateur. S’appuyant sur un profond récit de vie, mêlant une mère et son fils, l’ouvrage traite avec une grande simplicité les transidentités. Les dessins et les lignes, qui ajoutent de la force au récit, participent à l’évolution des personnages dans cette épreuve de vie. Et ce, au fil des relations qu’elles ont avec les autres et les choses : spécialistes, documentation, discussions, etc. 

A lire aussi : Marie Cau, incroyable ascension de la mairie vers l’Elysée

Empreintes marquantes dans l’histoire, les couleurs, selon qu’elles soient foncées ou claires, brouillent ou éclaircissent les esprits. Ainsi, la difficile acceptation du changement, par la mère, du changement de genre de son fils est représentée au moyen de hachures sombres sur des parties spécifiques du corps. A contrario, les évolutions comportementales et les bonnes interrogations sur le passé auront des couleurs plus rayonnantes. 

Sensibiliser

A la manière d’un manuel scolaire, chaque page disposant d’une banderole jaune est une leçon théorique en lien avec les transitions. Dès lors, le spectre du genre, le voguing, la langue, les organes génitaux, les vierges sous serment ou encore la biologie animale constituent autant de références utiles à l’apprentissage de la diversité des identités, qui dépassent les fondamentaux traditionnels. 

Découvrez également : Visibilité trans : NikkieTutorials mobilise les troupes

Enfin, outre le relai d’une expérience personnelle, les couleurs servent plus ou moins d’assignation au genre, à la lutte, l’acceptation et à l’émancipation. Et, la “mue” finale de la mère, Anne, divinement symbolisée par des plumes couleur arc-en-ciel, vient justifier ce positionnement. “Aujourd’hui, je ne me trompe plus. Dire ‘Alex’ et ‘il’ est devenu naturel. [Et puis], j’ai de l’admiration pour lui et pour toutes les personnes qui affirment leur identité.”, confie la parente. Soit, un beau message de conclusion.

Plus d’infos :

Transitions est disponible en librairie depuis le 7 avril. Vous pouvez aussi vous le procurer sur le site des Mots à la bouche.

Avatar

FERMER
FERMER