“Deseo” (The Wish), un ‘Cendrillon’ gay plein de beauté

...

Chaque semaine, on met à l’honneur des courts-métrages gay. Après Le choix des maux, on vous présente Deseo (The Wish), un “cendrillon” gay, haut en couleurs.

Le pitch Courts-Métrages gays de : Deseo

Sur une mélodie de Madonna, un jeune lycéen, Alejandro, se réveille avec plein d’idées en tête, sans que nous ne sachions pourquoi. Suivant une rapide préparation, le héros se retrouve rapidement dans un musée pour une visite scolaire, avec une amie, Lucia. De fil en aiguille, nous en apprenons davantage sur lui et sur l’attirance qu’il a envers un de ses camarades; Javier. Alors, quand il parcourt les différentes pièces, jusqu’à atterrir à l’une où se trouve une étrange pierre, il tente de l’inviter à un date… en vain. Dès lors, il exprime le vœu de devenir une femme pour avoir toutes chances. Un vœu qui sera mystérieusement réalisé. A quoi doit-on donc s’attendre, ensuite, dans Deseo ?

A lire aussi : Courts-métrages gays : « Le choix des maux »

Pourquoi on aime ce film ?

Signé Alex Barranco, Deseo s’empare avec brio l’essence de l’univers de Cendrillon version gay. Dès lors, Alejandro devient Alejandra, une divine princesse lycéenne prête à tout pour conquérir l’âme de Javier. Suivant la rythmique de cette histoire merveilleuse, l’aventure a ce côté éphémère qu’elle se termine dans les pleurs aux douze coups de minuit, moment auquel le personnage principal redevient un garçon. C’est de toute beauté ! 

Découvrez également : “Ose l’écart”, un changement de bord en pleine soirée

Focus sur une scène : Le dîner romantique

Alors qu’Alejandra vient à peine de conquérir le coeur de Javier, la jeune lycéenne brûle les étapes en l’invitant directement à manger dans un restaurant branché. Le soir même, elle est donc aux anges et dans tous ses états, jusqu’à en perdre ses mots… et son choix du menu. Les projets, la vision de l’amour, le type idéal… Tous les sujets relatifs à l’amour s’immiscent dans la conversation… jusqu’à l’homosexualité. Contre toute attente, c’est l’hécatombe pour la jeune fille qui essuie les remarques négatives et homophobes du lycéen sur cette question. Un véritable quiproquo se met en place, qui l’amène à le laisser seul à table. Quel malheur ! 

Qu’avez-vous pensé de ce court-métrage gay, Deseo ? Est-ce votre préféré ?

FERMER
FERMER