La légendaire défenseuse

La légendaire défenseuse des droits LGBTQI+ nous a quitté

Aux Etats-Unis, la légendaire défenseuse des droits LGBTQI+, Ruth Bader Ginsburg, est décédé à 87 ans, vendredi 18 septembre. Face à ce départ précipité, la communauté pleure aujourd’hui une...
La légendaire défenseuse

Aux Etats-Unis, la légendaire défenseuse des droits LGBTQI+, Ruth Bader Ginsburg, est décédé à 87 ans, vendredi 18 septembre. Face à ce départ précipité, la communauté pleure aujourd’hui une icône. 

Une voix contre la conservatisme ! La légendaire défenseuse des droits LGBTQI+ de la Cour Suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg, s’est éteinte à 87 ans, vendredi 18 septembre. “Ruth Bader est décédée ce soir entourée de sa famille à son domicile, suite à un cancer du pancréas métastatique.”, a confié le porte-parole de la Cour Suprême dans un communiqué, soulignant des hospitalisations à de multiples reprises, ces dernières années. Très connue sous “Notorious RBG”, la personnalité a beaucoup oeuvré pour les droits LGBTQI+, en particulier avec le mariage pour tou.te.s et l’inclusion des LGBTQI+ dans les lois anti-discrimination. “Mon voeu le plus cher est de ne pas être remplacée tant qu’un nouveau président n’aura pas prêté serment.”, avait confié la juge à sa petite-fille, Clara Spera, quelques jours avant sa mort, propos que la radio NPR a rapporté. 

A lire aussi : Rupaul’s Drag Race, Chi Chi DeVayne est décédé

En conséquence de cette triste nouvelle, les personnalités et les militants LGBTQI+ ont été les premiers à lui adresser des messages d’hommage sur les réseaux sociaux. “Nous sommes si reconnaissant·e·s de tout ce qu’elle a fait pour les personnes LGBTQ.”, a révélé Rea Carey, directrice exécutive de la National LGBTQ Task Force pour Washington Blade. De son côté, le politicien gay Pete Buttigieg a qualifié Ruth Bader Ginsburg de “Titan de la justice”. “Sa jurisprudence a étendu les droits de tous les américains, rendant nos vies meilleures. Et, son exemple brille maintenant au sein de l’histoire de notre pays, ici pour inspirer les générations.”, a-t-il confié. Enfin, d’autres icônes comme Megan Rapinoe, Billie Jean King et Laverne Cox ont salué son engagement pour la communauté. 

Un important héritage derrière elle

Pendant ses vingt-sept ans d’exercice, Ruth Bader Ginsburg a été une grande voix pour les droits LGBTQI+. En ce sens, en 2013, soit un an après l’adoption du mariage pour tou.te.s, la juge avait célébré la première union d’un couple homosexuel. “Elle était notre championne et l’architecte d’une vision de l’égalité des sexes qui était suffisamment large pour inclure les personnes LGBT. Sans son influence et son héritage, aucune de ces décisions historiques n’aurait été possible.”, a en ce sens souligné Shannon Minter, directrice juridique du National Center for Lesbian Rights. 

A l’approche des présidentielles américaines, sa disparition sème la discorde concernant la désignation d’un nouveau juge à la Cour Suprême. Le président en exercice, Donald Trump, pourrait en effet se saisir du siège vacant pour nominer un candidat conservateur. En conséquence, les droits LGBTQI+, durement acquis, pourraient être remis en question. ”La bataille politique va être énorme. Si Donald Trump obtient gain de cause, la Cour suprême deviendra la plus conservatrice depuis un siècle.” , a précisé, en conséquence le professeur de droit, Carl Tobias.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE