Explore Paris

Explore Paris dévoile les secrets du Paris LGBTQI+ (in)connu

...

Dans la capitale (et en région proche), Explore Paris est la référence du tourisme historique. Résultant d’un partenariat avec des structures publiques, parmi lesquelles notamment Paris Gay Village, le dispositif inclut un volet LGBTQI+. À ce titre, Garçon Magazine vous présente les rallyes passés et futurs. 

Du rallye passé…

Explore Paris
300 ans d’histoire homosexuelle au fil des rues (juin 2020)

Proposition de Paris Gay Village pour Explore Paris, la balade touristique a parcouru le passé homosexuel du 17e siècle aux années 1980. Du Jardin des Tuileries aux Halles, les visiteurs ont ainsi pu découvrir les lieux qui ont fait la richesse communautaire. Le résultat : des réponses à des questions comme « Pourquoi les homosexuels devaient-ils faire très attention en draguant au 18e siècle ? » « Quel rôle la Révolution française a-t-elle joué dans la dépénalisation de l’homosexualité ? » « Où Marguerite Yourcenar a-t-elle rencontré la femme de sa vie ? » « Qui était vraiment le frère du Roi-Soleil ? » 

A lire aussi : Patrick Juvet, star de la disco, s’est éteint

Les lesbiennes de la rive gauche (septembre 2019)

De 1900 à 1940, la Rive gauche a été le lieu de réunion par excellence de la communauté lesbienne. Qu’elles soient françaises ou américaines, des personnalités d’époque ont dépassé la barrière linguistique grâce à un centre d’intérêt commun : la vie intellectuelle parisienne et la sociabilité entre femmes lesbiennes, seules ou en couple. Aujourd’hui, dans une visite guidée de taille, les visiteurs ont pu en apprendre davantage sur les icônes qui font le prestige du secteur : Gertrude Stein, Sylvia Beach ou encore Eileen Gray. 

Découvrez également : Joe Biden honore la mémoire trans et non-binaire

Explore Paris
Montmartre 1900, l’avant-scène des invertis (juin 2019)

À peine le 20e siècle n’a-t-il commencé que le quartier de Montmartre a été LE lieu d’accueil pour les invertis (homosexuels). Pendant de nombreuses décennies, des cabarets, music halls et des brasseries ont reçu leurs “petits Jésus”, parmi lesquels notamment Jésus la caille. A cette occasion, la visite d’un tout autre genre, sur fond d’histoire et de scandale communautaire, a permis de voir Pigalle, la butte et plein d’autres zones sous un nouveau jour. Soit, celui d’une population qui s’est montrée au grand jour, entre mépris, fascination et rejet. 

Découvrez la suite de l’article sur Explore Paris dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.
Avatar

FERMER
FERMER