Regnbågens, la maison de retraite LGBT qui donne une voix aux séniors

La Maison de retraite LGBT, Regnbågens, voit le jour en 2009, à Stockholm. Le projet est le fruit d’une longue concrétisation inclusive suédoise, pendant près de 10 ans. Aujourd’hui,...
Regnbågens

La Maison de retraite LGBT, Regnbågens, voit le jour en 2009, à Stockholm. Le projet est le fruit d’une longue concrétisation inclusive suédoise, pendant près de 10 ans. Aujourd’hui, la maison est la seconde initiative LGBT européenne de taille, après Berlin. Son fondateur, Christer Fallman, revient sur les coulisses de ce projet, qui attire énormément l’attention à l’étranger.  

Comment est née l’idée de lancer Regnbågens ? 

Je travaille dans une grande maison de retraite à Stockholm en tant que jardinier mais aussi comme superviseur dans un jardin éducatif appelé le Jardin des Sens. Dans ce lieu, les personnes âgées atteintes de démence naissante peuvent sortir dans le jardin, qui est comme outil thérapeutique. C’est dans ce jardin que mes pensées sur la vie, la vieillesse et la solitude ont commencé à prendre forme, en tant que personne LGBT. 

Pendant la Stockholm Pride il y a environ 10 ans, j’ai assisté à un débat d’experts, « LGBT et vieillesse ». Il y avait des représentants de divers groupes au sein du mouvement LGBT suédois. Ils ont tous exprimé le désir de vivre ensemble, de partager leur histoire et de se sentir en sécurité. A ce moment, j’ai pris la décision de démarrer un projet de construction d’une maison communautaire.

Regnbågens

Depuis l’ouverture en 2013, est-ce que beaucoup de personnes âgées LGBT ont apprécié (ou apprécient encore) leurs derniers jours dans cette maison ? 

Beaucoup de locataires de l’association disent qu ‘«ils ont trouvé un logement». La belle situation géographique du lieu contribue en effet au bien-être des résidents. Ici, vous êtes proche de l’eau et de grands espaces verts. La maison est proche de la ville et d’un bon centre d’affaires qui offre un bon service.

A lire aussi : Le Pape appelle les parents à aimer leurs enfants LGBTQI+

Regnbågens est pour les personnes âgées à partir de 55 ans, l’âge moyen de ceux qui vivent actuellement est d’environ 68 ans. Les seniors ont leurs propres appartements qui sont adaptés, c’est-à-dire sans seuil et grandes salles de bain.

Quelles activités / services proposez-vous aux personnes âgées LGBT à Regnbågens ? 

Nous proposons une salle de sport avec de nombreux outils pour faire de l’exercice, un restaurant également ouvert au public, une bibliothèque ouvert au public ou encore un centre de santé ouvert en journée.  

Les résidents sont-ils heureux de vivre dans cette maison plutôt que dans une autre maison de retraite ? 

Oui. Ceux qui vivent ici ont choisi cette forme de logement parce que le besoin existe. Après, certaines personnes ne veulent pas ou ne peuvent pas imaginer vivre dans une maison communautaire LGBT, même s’ils appartiennent au groupe cible. 

Plus d’infos : 

Retrouvez toutes les informations sur le maison de retraite LGBT à Stockholm (Suède) sur leur site web et sur Facebook.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE