ancien élu nigérien

Un ancien élu nigérian réagit au coming-out de son fils

...
ancien élu nigérien

Un ancien élu nigérien, Doyin Okupe, a réagi au coming-out gay de son fils, vendredi 22 janvier. En cause, l’homme politique n’a pas été surpris quant à cette prise de parole.

Aucune surprise ! A peine un jour après, l’ancien élu nigérien, Doyin Okupe, a réagi aux révélations de son fils sur son homosexualité, vendredi 22 janvier. Dans un message publié sur Twitter, le politicien n’a aucunement été impressionné par ce coming-out. “Je suis au courant de son orientation sexuelle depuis un moment déjà.”, a-t-il notamment déclaré sur Twitter. Pour autant, celui qui a été le conseiller de l’ancien président, Olusegun Obasanjo, n’a pourtant pas remis en question ses convictions. “Il sait que je suis chrétien et témoin de Jésus (un évangéliste). Je suis farouchement opposé à l’homosexualité sachant que c’est contraire aux préceptes de ma foi chrétienne.”, a-t-il justifié.

A lire aussi : Djalil, victime d’inceste pendant son enfance

Le Nigéria a toujours été méfiant à l’encontre de la communauté LGBTQI+. Sur les discriminations à caractère LGBTphobe, le pays coche encore aujourd’hui toutes les cases. En cause, il interdit le mariage pour tous, pénalise l’homosexualité, valorise les discriminations ou encore ne reconnait pas les unions pas les unions entre personnes de même sexe. De fil en aiguille, cette oppression contre la communauté a amené le fils de l’ancien conseiller, Bolu Okupe, à fuir son pays pour aller s’installer à Paris. Là-bas, le jeune homme a lancé une chaîne YouTube sur laquelle il donne une voix aux minorités LGBTQI+. Aujourd’hui bien installé à Paris, Bolu Okupe a dévoilé publiquement son orientation sexuelle, jeudi 21 janvier. “Oui. Je suis gay.”, avait-il sobrement exprimé sur son compte Instagram, brandissant fièrement le drapeau arc-en-ciel.

Crédit photo : Capture d’écran Instagram Bolu Okupe

Bolu Okupe répond aux critiques

Suivant cette prise de parole, Bolu Okupe a reçu un message de haine d’un natif kenyan. “Quelque part au Kenya, tu pourrais être un cadavre. Nous, les noirs de peau, n’allons jamais à l’encontre de la parole de Dieu !!! Reste avec ta stupidité en France.”, a-t-il notamment fustigé. Ce à quoi Bolu a répondu avec une belle leçon d’éducation et d’histoire. A contrario, le jeune nigérien a reçu énormément de messages d’encouragements pour son geste symbolique et inspirant. 

Avatar

FERMER
CLOSE