Jason, “modèle-pompier” sexy et passionné

...

Figure éminente de la scène gay parisienne, Jason a prêté son image pour le nouveau calendrier des “Soldats du feu” 2021 de Pakal Ameyal. Une opportunité qui en dit long sur son amour du métier et du personnage. 

Une première !

À l’origine de sa participation au projet de calendrier “Les Soldats du feu”, Jason a répondu à un appel à collaboration de son ami Grégory Capra fin 2019, début 2020. Dès lors, il y voit l’occasion de porter les vêtements liés à ce métier, moyen pour lui de saluer les actions de ces professionnels en société. “C’est important de mettre en valeur cette profession [salvatrice]. À chaque instant, les pompiers risquent leur vie pour sauver la nôtre, ce qui n’est pas rien.”, confie-t-il. 

A lire aussi : Les soirées des pompiers, entre convivialité et plaisir

En cela réside la meilleure manière de les récompenser. Qu’à cela ne tienne, toutefois, camper cette image lui permet de montrer toute l’humanité de la profession, faite de bons et de mauvais moments. “[Derrière] le physique d’un pompier, il se cache un mal-être [profond], causé par une profession qui n’est pas assez valorisée.”, exprime Jason. Bel engagement ! 

Un lointain amour

À côté de ça, la participation à ce projet de calendrier est, pour Jason, le résultat d’un souhait lointain. Tout petit déjà, le jeune modèle a rêvé de porter un uniforme de pompier, fantasme commun à tout enfant qui se respecte. Année après année, il garde à l’esprit l’idée d’arborer les vêtements de ce professionnel. Une ambition qui va grandir encore et encore, en particulier lorsqu’il comprend que son amour du pompier est aussi celui d’un homme pour son physique, car homosexuel. 

Retrouvez également : Le pompier, une figure admirée et désirée

Quand il apprend qu’il a cette possibilité de se mettre dans la peau d’un soldat du feu, c’est la consécration. Aujourd’hui, quand il regarde le calendrier, il remarque “leur courage et leur détermination” à toute épreuve, qu’il a pu infuser. En cela réside le message positif qu’il souhaite véhiculer, quelle que soit l’orientation sexuelle du pompier. “Et puis, nous avons tous ce pompier en sous-vêtements, dans notre imaginaire.”, admet-il, souriant. 

Découvrez la suite du témoignage de Jason dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.