Interview Employé.eur : Steffan, patron du Keller

Suivant une reprise du Keller en mai 2010, Steffan relance l’activité, adapte l’esprit de ce club historique à la modernité et lance de nouvelles soirées, pendant 10 ans. Aujourd’hui,...

Suivant une reprise du Keller en mai 2010, Steffan relance l’activité, adapte l’esprit de ce club historique à la modernité et lance de nouvelles soirées, pendant 10 ans. Aujourd’hui, Steffan gère Le Keller avec détermination et continue de perpétuer son histoire.

Qu’est-ce qui a changé depuis que vous dirigez Le Keller ?

L’aménagement et la décoration du Keller offrent à présent un espace modulable en fonction des thèmes de partie. Un système vidéo avec cinq écrans a été installé, le confort a été largement amélioré avec la création d’un fumoir et de trois toilettes dotées de lave-mains et de douches anales. Nous avons agrandi le vestiaire pour faciliter l’accueil des grosses soirées.

Le nombre et la variété des équipements a considérablement augmenté avec 3 cages, une baignoire et deux espaliers de bondage. La programmation permet d’offrir une large palette de parties à thème. De nombreux partenariats se sont noués ou renoués, notamment avec des associations.

Vous parlez justement de partenariats. Organisez-vous souvent des soirées avec des associations/établissements fétichistes ?

Oui. L’association MECS EN CAOUTCHOUC nous fait confiance chaque année pour l’organisation de son INTERNATIONAL RUBBER MEETING. Cette partie rencontre toujours un beau succès et je dois dire que pour les 25 ans ce fut particulièrement une réussite !

Nous avons dès le début accueilli de très nombreuses associations hards & fétichistes. Certaines ont vu le jour avec le Keller comme le CLEF et TITS, qui ont lieu tous les mois.

Retrouvez la suite de cet entretien dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE