Guillaume Cizeron, le patineur français fait la une de L’Equipe

Dans sa nouvelle édition publiée samedi 30 mai, l’Equipe a consacré sa une à Guillaume Cizeron. Par cette initiative, le magazine entend relayer un message fort à la communauté...
Crédit photo : Visuel du magazine L’Equipe

Dans sa nouvelle édition publiée samedi 30 mai, l’Equipe a consacré sa une à Guillaume Cizeron. Par cette initiative, le magazine entend relayer un message fort à la communauté sportive française.

“Être utile”. Dimanche 31 mai, Guillaume Cizeron a figuré dans la couverture de L’Equipe.  En complément de la une qui lui est dédiée, il s’est livré une seconde fois sur son coming-out pour le magazine sportif, après son interview pour Têtu. Le 17 mai dernier, le patineur français, installé à Montréal depuis 2014, a en effet dévoilé son homosexualité sur Instagram, pendant la journée mondiale de lutte contre les LGBTphobies. “Célébrons l’amour”, avait dit l’athlète sur le réseau social, accompagnant son post d’une photo de son compagnon et lui.

Dans les lignes, l’athlète a révélé son intention de contribuer à la communauté. “En pouvant aider des jeunes patineurs qui me prennent comme exemple, sont peut-être homosexuels (ou pas), peuvent s’identifier à ce que je raconte”, confie-t-il à la rédaction de L’Equipe. Au delà de son témoignage, Guillaume Cizeron y a exprimé son souhait que la culture coming-out, qui est encore une phénomène peu présent “dans le contexte [sportif] actuel”, se banalise en France. “J’espère que dans le futur, c’est quelque chose qui ne fera pas les gros titres des journaux.”, a-t-il confié, précisant l’écart qu’il y a entre son pays d’origine et le Canada, “Qu’il y ait encore des débats en France pour savoir si les gays peuvent se marier, adopter des enfants, ça me semble hallucinant. On est au 21e siècle,  tout le monde a le droit de s’aimer et d’avoir des enfants !”

A lire aussi : Guillaume Cizeron, « je n’ai pas envie d’être le patineur gay »

Ce n’est pas la première fois

En mai 2019, L’Équipe avait consacré une une à l’équipe sportive et LGBTQI+, Les Crevettes Pailletées. Sur la couverture, nous y voyions deux de ses membres s’embrasser dans une piscine. En complément, la rédaction avait même accompagné l’équipe pendant un week-end à Amsterdam. Le magazine sportif en avait profité pour parler du film éponyme de Cédric Le Gallo et Maxime Govare.

Une lettre ouverte

En complément de l’interview, Guillaume Cizeron a également adressé une lettre ouverte à L’Équipe. Dès le début, le sportif plante le décor sur une question sur le genre : “T’es une fille ou un garçon ?”. Rapidement, il est revenu sur les difficultés rencontrées à l’école, ses interrogations, l’auto-censure de son homosexualité et ses souhaits futurs. “Raconter dans mon texte ce qui m’est arrivé de traumatisant et qui est arrivé à des centaines, probablement des milliers de personnes, ça donne une voix aux gens qui ont vécu la même histoire mais qui n’ont pas le même espace d’expression.”, a confié l’athlète à L’Équipe, confiant de la portée de son message, “Je sais que ça va être lu par des gens qui vont se reconnaître. Sinon je ne l’aurais pas raconté » Poignant.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE