Scènes de films cultes LGBTQI+ : « Le Monologue », Call me by your name

...
Capture d’écran Youtube

Chaque vendredi, (re)découvrez une des scènes de films LGBTQI+ cultes. Après « Harvey Milk », « La Vie d’Adèle », « Moonlight », « 120 battements par minutes » et bien d’autres, nous mettons à l’honneur cette semaine le film « Call me by your name », pour la scène culte du monologue de Michael Stuhlbarg.

Après avoir vécu une idylle passionnelle durant toute la longueur du film, les deux personnages de « Call me by your name » se font des adieux déchirants. Le jeune Elio, interprété par Timothée Chalamet, pleure le départ d’Oliver (Armie Hammer). Dans cette scène iconique, le père console son fils avec des mots délicatement choisis, que tous les enfants queer ont toujours rêvé d’entendre de la bouche de leurs parents. Avec ce monologue rempli de sagesse, de compréhension et de bonté morale, Michael Stuhlbarg nous offre la scène la plus touchante du film.

Pensez à activer les sous-titres en Français pour profiter pleinement de cette scène :

Pourquoi on aime cette scène ?

Ce que l’on affectionne tout particulièrement dans cette scène, c’est la douceur avec laquelle le père prononce les mots suivants à son fils : « Vous aviez une belle amitié. Peut-être plus qu’une amitié, et je t’envie… Je me suis peut-être rapproché, mais je n’ai jamais eu ce que vous avez tous les deux. Quelque chose me retenait toujours ou me gênait. La façon dont tu vis ta vie est ton affaire. » Il semble sous-entendre que lui aussi est tombé amoureux d’un homme étant plus jeune, mais qu’il n’est jamais parvenu à l’accepter. Des scènes comme celle-ci sont extrêmement rares dans les films LGBT+. Souvent, lorsque le personnage fait son coming out, la réaction générale est la surprise, le mépris, l’incompréhension. Ici, au contraire, le père d’Elio ne mentionne à aucun moment la sexualité de son fils, mais l’encourage simplement à accepter et assumer qui il est vraiment. Rien de plus touchant !

Le pitch du film

Ce long métrage réalisé par Luca Guadagnino est l’adaptation du très beau roman homonyme d’André Aciman, sorti en 2007. Dans l’Italie des années 80, le jeune Elio (Timothée Chalamet) passe ses journées à rêvasser dans la demeure familiale. Son quotidien va être bousculé par l’arrivée d’Oliver (Armie Hammer), un séduisant Américain venant préparer son doctorat auprès de son père (Michael Stuhlbarg). Elio et Oliver vont rapidement découvrir l’éveil du désir, et vivre une idylle autant passionnelle que déchirante.

FERMER
CLOSE