actualité LGBTQI+ étrangère

Outraged : le football se mobilise contre l’homophobie

...
Outraged
Crédit photo : Capture d’écran UEFA

Dans un documentaire, Outraged, des sportif.ve.s se sont mobilisés contre l’homophobie dans le football, mercredi 23 décembre. Elles entendent ainsi briser le tabou qui y règne encore.

A bas l’omertà ! Dans un documentaire coup de poing, Outraged, l’UEFA a donné la parole à des sportif.ve.s sur les discriminations, parmi lesquelles notamment l’homophobie, mercredi 23 décembre. Tour à tour, les professionnels ont ainsi porté leurs couleurs pour briser le tabou qui règne encore dans le sport, en particulier le football. “C’est vraiment important que les [joueurs] parlent.”, a déclaré le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin. “Ils sont les premiers à souffrir des discriminations. Nous devons parler aux joueurs qui sont sur le terrain et qui ressentent en premier les discriminations.”, a-t-il poursuivi. Un engagement poignant ! 

Une évolution progressive

Cette initiative intervient dans la continuité de l’évolution des mentalités, en 2020. En effet, de nombreuses personnalités sportives sont sorties du placard en faisant leur coming-out. Parmi ces derniers, il y a notamment eu le nageur Markus Thormeyer, le lutteur Curdin Orlik, les footballeurs Sebastian Vega et Thomas Beattie ou encore le patineur Guillaume Cizeron. “J’ai l’impression que les sportifs gays sont encore connus pour être des sportifs gays. J’ai pas envie d’être le patineur gay, mais le patineur médaillé.”, a notamment confié Guillaume Cizeron dans une interview pour Têtu. 

A lire aussi : Coming-out, ces icônes libèrent la parole en 2020

Parallèlement à cela, de nombreuses initiatives ont été prises à l’échelle sportive. Lors d’un match national, en octobre dernier, l’équipe de football américaine, San Diego Loyal, a quitté le terrain après qu’un joueur adverse a eu une remarque homophobe contre un de leurs coéquipiers. “Leur décision collective de quitter la pelouse en solidarité et d’abandonner le match en dit long sur leur soutien pour moi et sur les valeurs de cette organisation.”, avait alors déclaré Colin Martin via Twitter, après l’interruption du match. “Au bout du compte, j’espère que ça servira d’exemple tout en montrant qu’on a encore du travail à faire avant de pouvoir se débarrasser de la haine dans le football.”, a-t-il poursuivi.

Montrer (à nouveau) l’exemple

A la demande de l’UEFA, des légendes du football ont pris la parole pour libérer la parole sur les LGBTphobies : Megan Rapinoe, Guram Kashia, Thomas Hitzlsperger, Nadia Nadim, etc. Représentant les couleurs de la France sur ce sujet, Olivier Giroud n’a pas hésité une seule seconde avant de témoigner. “L’homophobie fait partie de ces discriminations qu’on ne veut plus voir de nos jours. Je sais qu’en France, des banderoles ont été sorties pendant les matchs. Les banderoles sont quelque chose de bien plus grave car c’est malsain et inadmissible, tout simplement. La responsabilité des arbitres est importante à ce moment-là, afin de savoir s’il faut arrêter un match pour protester contre ce genre d’attitude.”, a exprimé le joueur français. Dans leur déroulé des initiatives concrètes pour dénoncer ces discriminations, le documentaire a mis en évidence une association inclusive, Les Débuteuses. Magnifique !

Plus d’infos : 

Pour visionner le documentaire Outraged, rendez-vous sur le site de l’UEFA

Avatar

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
FERMER