Scènes de films cultes LGBTQI+ : « La révélation », Tootsie

...
Crédit photo : Capture d’écran Youtube

Chaque vendredi, (re)découvrez une des scènes de films LGBTQI+ cultes. Après La cage aux folles, La Vie d’Adèle, Moonlight120 battements par minutes et Call me by your name, la scène iconique de la révélation dans Tootsie est mise à l’honneur aujourd’hui.

Voici un aperçu d’une des scènes de films LGBTQI+ cultes, avec “La révélation” dans Tootsie :

Cette scène de la révélation est iconique pour bien des raisons. Après avoir caché le fait qu’il était en fait un homme et non une femme prénommée Dorothy, Michae Dorset (Dustin Hoffman) se révèle au grand jour et en direct à la télévision. Une scène à la fois drôle et choquante, même pour le téléspectateur, mais surtout une scène que l’on ne se lasse pas de visionner encore et encore.

Pourquoi on aime cette scène ?

Si on l’aime autant c’est pour le brio du jeu des acteurs, et la manière dont le « coming out » est ici abordé, sachant que l’on a affaire à un film des années 80. Plutôt progressiste donc. Le tout est traité avec humour, mais un humour juste. Ce que l’on aime avec ce film surtout, c’est la manière donc ces sujets tels que le harcèlement, le rejet des actrices d’un certain âge ou les inégalités entre sexe sont traités. Des sujets toujours d’actualité de nos jours et qui empêche le film de vieillir.

Le pitch du film :

Michael Dorsey, acteur exigeant sur le déclin, désespère de décrocher à nouveau un rôle. Sans trop y croire, il décide alors de se créer une nouvelle personnalité : il sera Dorothy Michaels, une femme dotée d’une forte personnalité. Or, son déguisement va non seulement lui permettre de jouer dans une série télévisée, mais aussi et surtout lui attirer un vrai public de fans. Si ce nouveau statut n’est pas pour lui déplaire, il se trouve bientôt confronté à un dilemme difficile : comment avouer à sa collègue Julie Nichols qu’il est en réalité un travesti amoureux d’elle ?

N’hésitez pas à activer les sous-titres en Français et (re)découvrez la bande d’annonce de ce classique :

FERMER
FERMER